Les mobiles, nouveaux terminaux de paiement

Cloud

Les solutions de paiement sur téléphones mobiles sont une réalité. Deux solutions sont à ce jour disponibles. Le téléphone d’Itineris qui se présente comme un véritable lecteur de carte bancaire tandis que la solution Payline-GSM d’Experian se définit comme une interface entre le commerçant, l’opérateur et la banque.

“Le paiement par téléphone trouve son utilité par un apport en sécurité”, précise Didier Barré, Program manager d’Experian, la société qui est à l’origine d’une solution de paiement sur mobile. Et d’ajouter, “sur Internet il suffit simplement de donner le numéro de carte de crédit pour effectuer ses achats. Il est donc dès lors impossible d’identifier le détenteur de la carte. Sur le mobile, un numéro de code secret permet d’identifier le détenteur d’une carte”.

Concrètement, au moment de régler un achat, le consommateur choisit alors le paiement CB sur mobile. Il transmet son numéro de téléphone portable. Il recevra ensuite un message de type SMS qui l’informera qu’il peut introduire sa carte bancaire dans le portable et valider ses achats en composant son code secret. Experian valide ou non la transaction en authentifiant le porteur de la carte. Avantage souligné par Experian, les données bancaires ne transitent pas sur un réseau ouvert de type Internet, mais privé et soumis à des normes de cryptographie.

France Télécom résout le problème en transformant de son côté le téléphone en lecteur de carte bancaire. France Télécom Mobiles lance en effet le Paiement CB sur mobile. Une fonctionnalité qui permet de régler les achats directement sur téléphone mobile.

Dans ce cas, le code n’est même pas transmis sur le réseau GSM et donc ne peut en aucun cas être une opération à risque. Le service est toutefois destiné, dans un premier temps, aux clients Itineris et mobicarte, sans option à activer ni coût supplémentaire. Il s’ouvrira bientôt aux abonnés OLA. France Télécom estime qu’1 million de téléphone munis d’une fente pour accueillir la carte bancaire pourraient être distribués d’ici la fin 2000.

Pour en savoir plus :

* Experian

* Itineris


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur