Les modèles 3G des téléphones mobiles sont les plus vendus en France

Mobilité

Selon GfK, 20 millions de terminaux seront vendus cette année sur le marché français, dont 60% exploitables sur les réseaux EDGE-UMTS.

Le secteur de la téléphonie mobile se porte bien en France, bien que la croissance s’estompe. En 2006, le marché ne devrait bondir “que” de 12% alors qu’il enregistrait une mégaperformance de 24% l’année précédente. Sur le volet de l’équipement, plus de 20 millions de terminaux mobiles devraient être vendus, selon une étude GfK. Soit une hausse de deux millions d’appareils par rapport à l’année dernière.

Le multimédia mobile s’accomode bien de la croissance du marché. Les mobiles pouvant se connecter en haut débit mobile sur les réseaux EDGE et UMTS – devraient représenter 60% des ventes de téléphones. Un terminal sur trois qui sera vendu dans le courant de l’année est estampillé 3G. L’année dernière, il s’agissait d’un terminal sur 10.

Les nouveautés s’enchaînent à un rythme de plus en plus soutenus : ainsi, dans le courant du premier trimestre 2006, pas moins de 60 nouveaux modèles sont apparus sur le marché français. A noter l’arrivée d’un nouveau concurrent en France qui vient de Corée du Sud : Pantech (voir édition du 13 avril 2006).

Sans grande surprise, GfK indique que les types de téléphones mobiles rencontrant un grand succès sont surtout les photophones, ces terminaux intégrant une fonction d’appareil photo. Au premier trimestre 2006, deux téléphones sur trois intègrent un capteur photo.

Cette fonction va devenir standard. Dans le courant de l’année, 80% des terminaux vendus seront des photophones. Et les clients seront de plus en plus exigeants concernant les performances techniques et les options : qualité de la définition, zoom, flash, emplacement pour cartes mémoires?

La musique, valeur sûre

Outre l’image, la musique sur mobile prend une place grandissante. Au premier trimestre 2006, 7% des téléphones mobiles étaient dotés de fonctionnalités musicales (radio FM, compatibilité MP3?).

Le téléchargement de fichiers est un usage qui poursuit son ascension : en 2006, GfK évalue à 88 millions le nombre de fichiers qui feront l’objet d’un download. Ce qui représentera un business de 253 millions d’euros (+25% en un an).

Mobiles : la France dispose d’un taux de pénétration d’environ 80%
Selon le suivi des indicateurs mobiles du premier trimestre 2006 réalisé par l’Arcep, la France dispose désormais d’un taux de pénétration du mobile proche de ou supérieur à 80%. Ce qui correspond à un parc de 48,5 millions de terminaux mobiles en circulation (contre 44,9 millions au premier trimestre 2005).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur