Les MVNO n’aiment pas être traités de “coucous”

Mobilité

L’association Alternative Mobile a été piquée au vif par les propos de Martin Bouygues lors de sa dernière conférence.

Alors que les opérateurs mobiles virtuels (MVNO pour mobile virtual network operator) rencontrent des difficultés pour s’imposer sur le marché français, la réflexion de Martin Bouygues glissée à l’occasion de sa dernière conférence de presse les a laissés pantois.

Le 29 août, le PDG du groupe Bouygues a ainsi déclaré que : “Le MVNO est un coucou, qui fait son nid chez les autres, surcharge votre réseau, n’investit pas et prend zéro risque.” On évite de peu les noms d’oiseau mais le “coucou” n’a pas voulu en rester là.

Dans un court communiqué de presse en date du 1er septembre, l’association Alternative Mobile, qui regroupe les principaux opérateurs mobiles virtuels installés en France*, a réagi en rappelant leur implication dans la vie économique du pays : “près de 150 millions d’investissements, près de 2800 emplois directs et induits, plus de 2,5 millions d’abonnés”.

Un petit survol qui permet de clouer le bec à Bouygues Telecom, alors que son réseau abrite des acteurs MVNO comme Kertel et Numericable.

*Auchan Télécom, Breizh Mobile, Carrefour Interactive, Coriolis Télécom, NRJ Mobile, Télé 2 Mobile, Transatel et Virgin Mobile


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur