Les nouveaux iMac loin de faire l’unanimité !

Cloud

Avec un peu moins de 181 000 visiteurs, l’expo de Tokyo fait quasiment aussi bien que l’année dernière à 1 % près ! Reste que les nouveaux produits annoncés n’ont pas fait plaisir à tout le monde. Du Japon aux Etats-Unis en passant par l’Angleterre, l’accueil est plutôt frais.

Haro sur l’iMac ! De Chiba à Los Angeles en passant par Londres et Paris, des utilisateurs aux commentateurs en passant par les analystes, tout le monde se pose des questions sur les nouveaux iMac présentés par Jobs au dernier MacWorld (voir édition du 22 février 2001). On regrette entre autres la disparition totale du lecteur de DVD, tant apprécié pourtant des Japonais vu qu’ils disposent déjà d’une pléthore de graveurs externes de CD-RW. Aux Etats-Unis, ce sont les couleurs qui font frémir : si “Indigo” et “Graphite” ne posent pas de problèmes, “Dalmatian” et “Flower Power” ont suscité une bonne part des premiers commentaires.

La Pomme a-t-elle perdu la tête ?

Même les sites des aficionados du Mac s’interrogent. Aux Etats-Unis, qui accaparent 50 % du marché, les tons proposés ont provoqué une onde de choc sans précédent. Certains sites se demandaient quelques heures après la présentation comment la presse, si prompte à commenter les aléas de Cupertino, allait réagir face à ces panachés de couleurs. Sur les forums, les réactions marquaient plutôt un dégoût prononcé. Apple, et plus précisément Jonathan Ive, son designer en chef, ont-ils perdu la tête ? Cette interrogation suit un nombre de commentaires acerbes sur le module psychédélique présent dans iTunes.

Et les analystes dont les conseils éclairent les places de marché de penser que si l’on attendait qu’Apple souligne sa différence, ce n’était pas de cette façon. “Nous sommes préoccupés par le fait que ces nouveaux motifs provocants n’attireront qu’un public limité à un moment où Apple a besoin d’élargir son attrait”, a indiqué par exemple Richard Gardner de la banque Salomon Smith Barney dans un rapport daté de jeudi. La tarification aussi est l’objet d’inquiétudes, tandis que la non-apparition d’un lecteur-graveur de CD/DVD sur le haut de gamme ou de processeurs de la génération des G4 est assez critiquée.

En Grande-Bretagne aussi, le design “tendance” des iMac a été mal reçu. Les premières réactions dénoncent les niches de marché auxquelles ces iMac-là s’attaquent. Il se dit que Monsieur-tout-le-monde risque fort de ne pas savoir comment intégrer ces machines dans son salon ou sa salle de séjour !

Pour en savoir plus :Les couleurs de l’iMac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur