Les offres d’accès Internet dégroupé de Colt

Mobilité
Information - news

L’opérateur européen Colt annonce la commercialisation des premières offres d’accès Internet dégroupé en France. Neuf mois après le dégroupage officiel, France Télécom n’est donc plus le seul à accéder au client final.

Après avoir, depuis le début de l’histoire de l’Internet, dominé le marché de l’accès, France Télécom vient depuis quelque jours de perdre son monopole sur la commercialisation des accès Internet. Avant le dégroupage, seul l’opérateur historique pouvait avoir accès au client final. De ce fait, les opérateurs alternatifs devaient passer par France Télécom pour commercialiser leur accès Internet. Depuis peu, Colt commercialise ses premières offres. D’autres opérateurs devraient eux aussi proposer leur propre accès d’ici les prochaines semaines (voir édition du 7 septembre 2001).

Les offres de Colt se déclinent en deux formules. L’opérateur européen propose ainsi un accès Internet symétrique (sDSL) pour des débits garantis de 128 Kbit/s à 2Mbit/s. A titre d’exemple, le 256 Kbit/s coûte 2 900 francs (442 euros) HT par mois. Les frais d’installation sont de 4 000 francs (610 euros) HT. L’offre de débit à 1 Mbit/s est au prix de 9 000 francs (1 372 euros) HT par mois plus 5 900 francs (899 euros) HT de frais d’installation. La deuxième solution est une offre d’accès Internet asymétrique à haut débit garanti via l’ADSL. L’offre débute à 512 Kbit/s en phase montante et 6 Mbit/s en voie descendante pour 11 500 francs (1 753 euros) HT et 5 900 francs (899 euros) HT de frais d’installation. Chaque offre comprend un routeur entièrement pris en charge par Colt et des statistiques de bande passante. Le délai de rétablissement est de quatre heures ouvrées.

L’opérateur lance son offre dans le centre de Paris, dans près de 11 arrondissements. Courant 2002, l’offre sera disponible sur une dizaine d’autres agglomérations françaises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur