Les opérateurs européens s’emballent pour la téléphonie sur IP

Mobilité
Information - news

Les opérateurs tendent aujourd’hui à délaisser les équipements au profit de
solutions logicielles.

Selon une nouvelle étude, les opérateurs intervenant sur le marché européen de la téléphonie d’entreprise commencent à s’intéresser de plus près aux logiciels et applications et à se détourner des activités matérielles à marges réduites.

“La croissance observée dans les ventes a été encouragée par le marché du remplacement boosté par l’adoption de l’IP, et par le déploiement d’installations nouvelles dans les marchés émergents tels que la Russie, la Pologne, la République Tchèque et la Hongrie,” a souligné Shomik Banerjee, analyste chez Frost & Sullivan.

“Le scepticisme européen vis-à-vis de la téléphonie sur IP tend progressivement à s’émousser. Conduites par des multinationales basées aux Etats-Unis, les entreprises ont commencé à déployer la téléphonie sur IP à une plus grande échelle.”

Environ 83% des lignes vendues étaient compatibles IP, parmi lesquelles approximativement 4,3 millions ont été vendues à des utilisateurs possédant une terminaison IP.

La plupart des grands opérateurs ont développé une capacité IP dans leurs systèmes et se sont lancés dans une course contre la montre. Ceux qui possèdent d’importantes bases installées se sont mis à promouvoir leur portefeuille IP suivant une stratégie agressive.

Alors que les marges sur le réseau poursuivent leur déclin, les opérateurs sont aujourd’hui contraints de rechercher de nouvelles opportunités de croissance afin de valoriser leurs suites d’applications et d’introduire des fonctionnalités d’intégration de processus d’entreprise.

Les opérateurs intervenant sur le marché européen de la téléphonie d’entreprise ont également redoublé d’efforts pour adopter le protocole SIP (Session Initiation Protocol). Dans le monde des réseaux multi-opérateurs, les normes telles que le protocole SIP jouent un rôle essentiel dans le déploiement de ces nouvelles opportunités, fait observer le cabinet Frost & Sullivan. Mais le cabinet d’analyses a également mis en garde contre les pressions tarifaires toujours plus fortes, qui freinent considérablement la poursuite de la croissance des marchés européens de téléphonie d’entreprise. Malgré une croissance annuelle de 6,2% sur les ventes de lignes, les recettes générées ont reculé de 0,2%.

Frost & Sullivan a également mis en avant la menace des modèles commerciaux alternatifs, notamment le principe des services gérés et hébergés qui tend à prendre le dessus sur le modèle de déploiement sur site.

“L’entrée de Microsoft dans l’espace de communication unifiée a donné un sérieux coup de pouce au marché des solutions logicielles,” a indiqué Shomik Banerjee.

“Microsoft a non seulement fait des solutions logicielles une alternative de facto aux autocommutateurs matériels, mais il a également encouragé la convergence d’entreprise grâce à la communication unifiée.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 13 juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur