Les opérateurs mobiles alimentent peu l’annuaire universel

Mobilité

Selon l’Arcep, il existe un décalage entre l’obligation légale des opérateurs à enrichir l’annuaire universel et son application.

Les opérateurs ne sont pas pressés de remplir leurs obligations vis-à-vis de l’annuaire universel. Après une première alerte émis en fin d’année dernière pour souligner cette négligence (voir édition du 5 décembre 2005), l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) est passée à l’acte en publiant un premier tableau de bord sur l’état d’avancement par opérateur sur ce dossier spécifique.

Le pointage révèle un décalage complet entre l’annuaire universel dans les textes et son application. “La plupart des opérateurs n’ont à ce jour pas encore cédé leurs listes d’abonnés, ou en ont encore limité la cession à seulement un ou deux éditeurs ou fournisseurs de services de renseignement. Elle montre également que les listes de plusieurs opérateurs, notamment mobiles, comportent un très faible nombre d’abonnés, en nombre absolu comme en part relative”, peut-on lire en guise de commentaire.

Moins de 1% des abonnés mobiles dans l’annuaire universel

A la consultation des déclarations des opérateurs, l’Arcep estime que les opérateurs mobiles font figure de mauvais élèves : Orange et Bouygues Télécom affichent chacun de leur côté un taux de 0,1% des numéros de leurs listes d’abonnés respectives inscrits dans l’annuaire universel. SFR fait un peu mieux avec un taux compris entre 2 et 5%. Mais, au total, c’est moins de 1% des abonnés à la téléphonie mobile qui sont réellement intégrés dans cette méga-base de données. Les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sont plus fournies avec un taux de 70 %.

Manque de précisions

A la lecture du premier tableau de bord, il est difficile de connaître le véritable nombre de numéros inscrits dans l’annuaire universel. L’Arcep, qui travaille à partir de déclarations des acteurs, ne proposant que des fourchettes d’estimations assez larges. Par exemple, pour le cas de Free, le nombre d’inscrits sur l’annuaire universel est compris entre 500 000 et… 2,5 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur