Les “orientations stratégiques” de Club Internet seront connues fin mai

Cloud

Le service d’accès Internet a l’ambition d’entrer dans le peloton de tête des opérateurs alternatifs. La voix sur IP est un produit d’appel pour les nouveaux clients.

Cette semaine, Club Internet a renouvelé sa gamme d’offres d’accès Internet couplées à de la voix sur IP (voir édition du 26 avril 2005). Mais le service d’accès français du groupe Internet allemand T-Online (propriété de Deutsche Telekom) assiste à une ébauche de mouvement de concentration : rachat de Tiscali France par Telecom Italia, négociations pour un rapprochement entre Cegetel et Neuf Télécom?

A l’occasion de l’assemblée générale de T-Online AG qui a débuté le 28 avril, Rainer Beaujean, Président du directoire du groupe d’accès Internet, a confirmé que son groupe cherchait toujours à étendre sa position sur les marchés français et espagnols. En France, l’objectif est de parvenir à moyen terme sur le podium des opérateurs alternatifs face à Wanadoo (voir édition du 24 novembre 2004).

Dans ce contexte de tension concurrentielle accrue, Club Internet définit de “nouvelles orientations stratégiques” qui seront annoncées d’ici la fin du mois du mai. Elles devraient essentiellement porter sur la politique réseaux et les services Internet, avec l’annonce de nouveaux partenariats. Mais la direction de Club-Internet ne préfère pas en dire plus en l’état actuel. “En 2004, nous avons ralenti notre présence publicitaire pour nous concentrer sur nos objectifs de rentabilité. Nos offres ont peut-être paru moins séduisantes mais cela va changer“, commente Marie-Christine Levet, présidente de Club-Internet/t-Online France. Fin 2004, le service d’accès recensait 200 000 clients haut débit mais Club-Internet ne souhaite pas diffuser de données réactualisées en l’état actuel avant la publication des résultats trimestriels de sa maison-mère allemande prévue le 11 mai.

La réduction du “churn” (le fait qu’un client change d’opérateur) est l’une des priorités de Club-Internet. Le FAI se mobilise pour recontacter par mail ou par téléphone sa base d’abonnés (bas débit et ADSL) pour persuader ses clients de rester fidèles à ses services en proposant plus de haut débit et en rajoutant une option voix sur IP. Avec une limite technique en l’état actuel : le passage vers une offre à 8 Mbit/s n’est pas toujours possible, compte tenu de problèmes de réactualisation des DSLAM côté réseau et des modems côté utilisateurs, qui ne supportent pas toujours la montée en puissance vers le très haut débit.

A l’instar de groupes concurrents comme Telecom Italia et Cegetel, Club-Internet a relancé une offensive publicitaire pour acquérir de nouveaux clients. Le service d’accès considère la voix sur IP comme un produit d’appel. “Un nouveau client sur deux adopte la VoIP”, commente Marie-Christine Levet.

Télé2 France s’associe à Neuf Télécom
Télé2 France veut renforcer son partenariat avec Neuf Télécom pour développer le dégroupage en France. En milieu de semaine, la branche française de l’opérateur télécoms suédois a indiqué qu’il comptait investir 62 millions d’euros dans ce sens. Club Internet est également un client important de Neuf Télécom, qui fournit aux services d’accès Internet tiers des accès ADSL dégroupés. Au dernier pointage réalisé en janvier 2005, Neuf Télécom a livré 400 000 lignes dans ce sens à ces clients FAI.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur