Les PC Dell Ubuntu débarquent en Europe

Cloud

En France, deux Inspiron sont proposés à la communauté Linux. Avec des tarifs
plus attractifs que ceux des versions Vista.

Dell a annoncé, mardi 7 août 2007, avoir étendu son offre de PC sous Linux Ubuntu à la France, l’Allemagne, l’Angleterre et la Chine. En France, deux machines issues de la gamme Inspiron sont proposées : l’ordinateur de bureau Inspiron 530n et le portable 6400n.

L’Inspiron 6400n dispose d’un écran de 15,4 pouces avec processeur Intel Celeron 1,6 GHz, 512 Mo de mémoire DDR2 et un disque dur SATA de 60 Go. Il est proposé à 499 euros (hors frais de livraison), soit une centaine d’euros de moins que la version “Vista”. L’Inspiron 530n est configuré d’un Pentium E2140 à 1,60 Ghz, de 512 Mo de mémoire DDR2, d’un disque dur SATA de 160 Go et d’un bel écran LCD 19 pouces. Ce qui explique peut-être son prix plus élevé que sa version “Vista” sans écran (selon les informations en ligne de Dell). L’Inspiron 530n est proposé à 529 euros (449 euros pour la version Vista). Des configurations matérielles vieillissantes mais suffisantes pour tirer pleinement partie de Linux.

Opérationnelle dès la livraison

Les deux machines sont donc livrées sous la distribution Linux Ubuntu 7.04 qui, outre l’OS Linux, dispose d’un grand choix de logiciels de bureautique (OpenOffice) et de communication Internet (navigateur, client e-mail, etc.). Bref, les machines disposent de tous les atouts pour être opérationnelles dès leur livraison.

Après avoir démarré la commercialisation de PC sous Ubuntu en mai 2007 aux Etats-Unis, Dell entend répondre aux besoins de la communauté Linux en France et en Europe. Le constructeur semble cependant s’appuyer sur les données recueillies localement pour étendre sa stratégie à l’international. La décision de proposer des produit Linux au marché grand public est venue après la contribution au site communautaire IdeaStorm de plus de 30 000 votes et 100 000 réponses à un questionnaire afin de déterminer les attentes des utilisateurs. « Mais les réponses ne sont pas exclusivement issues de contacts américains mais du monde entier », précise Vincent Baijot, responsable marketing Dell Europe, « et les contacts européens représente une part importante des contributions. »

Pas de taxe Windows

Pour l’heure, Dell ne communique pas les résultats de sa stratégie Ubuntu. « Le lancement aux Etats-Unis est un réel succès, toutes proportions gardées », commente Vincent Baijot, « c’est une des raisons majeure pour laquelle la société a décidé le lancement européen. » Si le lancement à l’international semble confirmer la demande pour un système alternatif à Windows, « le volume entre les PC vendus sous Windows et Linux ne sont pas comparables et même relativement marginal », admet le responsable marketing, « mais notre objectif est de répondre à un certain besoin de la communauté Linux en France ». Un besoin qui semble se confirmer puisque Lenovo a de son côté annoncé une démarche similaire avec le ThinkPad T60p équipé de Novell SUSE, Red Hat ou Turbolinux.

Quant aux tarifs, plus économiques en faveur des configurations Ubuntu, ce n’est pas la faute à Windows. « Il n’y a pas de “taxe” Microsoft », argumente Vincent Baijot. Pourtant, les coûts induits par la ligne de production dédiée aux configurations Ubuntu ne suffisent pas à alourdir les tarifs au point de rejoindre ceux de Windows. « A configurations égales, les prix sont différents », confirme le porte parole de Dell. Le constructeur prendra en charge le support matériel et invite les utilisateurs à se tourner vers la société Canonical (sponsor d’Ubuntu) pour la maintenance système. Ainsi que vers les forums en ligne.

Mais pour l’heure, les aficionados de Linux devront encore patienter. Dell France semble rencontrer des difficultés de mise à jour du site. A l’heure ou nous écrivons ces lignes et plus d’une journée après l’annonce officielle, seule l’offre de l’Inspiron 6400n est disponible. « La maison mère nous a promis que tout rentrerait dans l’ordre d’ici la fin de la semaine », tempère Vincent Baijot.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur