Les Pentium III-M bénéficient à leur tour de baisse de prix

Mobilité

De – 18 % à – 27 %, telles sont les réductions qu’Intel a décidé d’appliquer sur les quatre modèles du Pentium III-M, un processeur mobile gravé en 0,13 micron dont les fréquences s’étalent de 1 à 1,2 GHz. Un ajustement nécessaire face au récent Pentium 4 mobile mais aussi une façon de se distinguer de la concurrence.

Le processeur mobile à décidément le vent en poupe chez Intel ces derniers temps. Après avoir annoncé cinq nouvelles puces destinées aux ordinateurs portables la semaine dernière (voir édition du 18 avril 2002), le fondeur de Santa Clara lance des baisses de tarifs sur les quatre modèles des Pentium III-M. Les réductions vont de 18 à 27 %.

C’est le PIII-M cadencé à 1,13 GHz qui bénéficie de la réduction la plus importante. De 401 dollars, il passe à 294 dollars (à l’unité par lot de 1 000). Il est suivi du plus véloce des PIII-M, à savoir le 1,2 GHz, qui perd 21 % de sa valeur pour se fixer à 401 dollars au lieu de 508. Les modèles cadencés à 1,06 et 1 GHz baissent de 18 %. Le premier s’échange désormais à 241 dollars (contre 294) et le second glisse sous la barre des 200 dollars à 198 (au lieu de 241).

Cet ajustement était nécessaire. En effet, Intel avait introduit le P4 mobile en 1,7 et 1,6 GHz aux prix des Pentium III-M 1,2 et 1,13 GHz. Un illogisme commercial dans l’esprit du consommateur. Surtout, AMD venait de lancer la version mobile de l’Athlon XP, gravé en 0,13 micron qui plus est (voir édition du 17 avril 2002), à des prix très concurrentiels. Même si l’Athlon XP mobile et le PIII-M ne sont pas vraiment comparables d’un point de vue marketing, cette annonce permet à Intel de re-focaliser l’actualité sur ses produits. En attendant une prochaine baisse des P4 mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur