Les Pentium M d’Intel passent aux 90 nanomètres

Mobilité

Le procédé de gravure en 90 nanomètres est désormais appliqué aux Pentium M, les processeurs de la plate-forme Centrino pour ordinateurs mobiles.

Avec quelques mois de retard, Intel a lancé, lundi 10 mai 2004, une nouvelle série de processeurs mobiles Pentium M – nom de code Dothan. Destinées aux ordinateurs portables et autres Tablet PC, les puces 755, 745 et 735 (qui adoptent la nouvelle dénomination commerciale d’Intel) se distinguent essentiellement des précédents modèles par leur gravure en 90 nm (0,09 micron) contre 130 nm auparavant. Cette taille de gravure des transistors permet d’augmenter la fréquence d’horloge des processeurs sans (trop) élever le dégagement de chaleur et la consommation électrique. Les Pentium M 755, 745 et 735 disposent respectivement de fréquences de 2, 1,8 et 1,7 GHz et embarquent 2 Mo de mémoire cache contre 1 Mo précédemment.

Là s’arrêtent les différences. Le bus à 400 MHz a été repris, les circuits logiques (chipsets) dédiés aux nouveaux Pentium M étant les mêmes que ceux utilisés dans l’architecture Centrino – la plate-forme qui intègre le Wi-Fi (802.11b) pour rendre l’ordinateur communicant en natif. Les prochains chipsets doivent évoluer vers un bus système à 533 MHz et supporter les normes 802.11a et 802.11g pour offrir des débits théoriques de 54 Mbit/s. L’heure du Centrino 2 n’a donc pas encore sonné.

Les Pentium M 755, 745 et 735 sont respectivement commercialisés à 637, 423 et 294 dollars (par lots de 1 000). Les principaux constructeurs, à commencer par Dell, devraient rapidement intégrer le nouveau processeur dans leurs gammes de PC mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur