Les PME absentes des places de marché

Cloud

Selon une étude réalisée par Amyot-Exco, l’Ifop et La Tribune, la grande majorité des patrons des PME ne connaissent pas l’existence de marchés interprofessionnels sur Internet. La notoriété de ces plates-formes va en s’accroissant avec la taille de l’entreprise.

Malgré le nombre de plus en plus important de créations d’e-marketplaces, le marché reste très confidentiel. Au point même d’être méconnu dans certains types de sociétés. Ainsi, deux tiers des dirigeants de sociétés n’ont jamais entendu parler de l’existence de places de marché, révèle La Tribune, qui s’appuie sur une enquête réalisée par Amyot-Exco et par l’Ifop. Ce sont les PME de moins de 50 personnes qui sont les moins informées de l’existence de ces marchés interprofessionnels sur Internet.

Un marché peut-être pas adapté aux PME

Une situation qui n’est pas surprenante, estime Charles Ganem, fondateur et PDG de Canal Technologies, société qui fournit des outils d’e-business et une plate-forme intégrée d’e-marketplace. “Moins de 3 % des PME sont aptes à s’interconnecter avec les e-marketplaces. De plus, les PME ont une préoccupation d’ordre économique : en dessous de 50 millions de francs de chiffre d’affaires, elles ne trouvent pas rentable d’interconnecter leur système d’information à une place de marché,”, estime-t-il (voir édition du 13 septembre 2000). L’étude révèle que les chefs d’entreprise sont toutefois plus intéressés par ces e-marketplaces pour acheter (33 %) que pour vendre (17 %).

Pour le moment, le principal avantage de ces places de marché pour les dirigeants de sociétés est l’identification de nouveaux fournisseurs (44 %). Toutefois, une fois que les places de marché se seront développées, l’allègement des stocks sera considéré comme le premier avantage. Concernant la vente, c’est la possibilité de trouver de nouveaux clients qui suscite le plus d’intérêt auprès des chefs d’entreprises.

Les e-marketplaces promises à un bel avenir

Toutefois si le secteur est encore méconnu, tous les sondages sont unanimes quant au développement rapide et important des places de marché. Forrester Research estime que ces dernières assureront plus de 50 % du volume d’affaires sur Internet dans le domaine du B to B. 3 000 places de marché devraient voir le jour d’ici 2003.

Lire aussi :

* Difficile d’intégrer une e-marketplace !

* Faut-il avoir peur des e-marketplaces ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur