Les PME européennes continuent d’investir dans les technologies de l’information

Mobilité

En 2005, les PME devraient y consacrer plus de 160 milliards de dollars, estime IDC.

Les analystes estiment que les dépenses en technologies de l’information (IT) des entreprises d’Europe de l’Ouest devraient augmenter de 3,5 % en 2005 pour atteindre près de 302 milliards de dollars, dont 160 milliards sont imputables aux petites et moyennes entreprises (PME).

Cependant, selon les estimations d’IDC, les taux de croissance devraient largement différer entre les divers segments d’activité, notamment en fonction de l’impact de facteurs comme les résultats macro-économiques, les cycles de remplacement et de mise à jour des parcs informatiques, les modèles de tarification ainsi que la disponibilité de nouvelles solutions IT.

“Segmenter le marché reste primordial pour les distributeurs IT s’adressant aux entreprises d’Europe de l’Ouest. Mais même la segmentation la plus fine ne permet pas de donner une image précise du marché des PME”, explique Laura Converso, analyste d’IDC chargée des marchés verticaux européens. “Par définition, ce marché est hétérogène, géographiquement dispersé et traditionnellement attaché à un canal de distribution indirect et de proximité.”

Plus de la moitié des dépenses globales

L’étude d’IDC souligne que les petites et moyennes entreprises (qu’elle définit comme ayant moins de 500 salariés) représentent un peu plus de la moitié de l’ensemble des dépenses IT. Une proportion qui, selon les prévisions, devrait s’élever à 54 % sur la période 2004-2009.

Le rapport prédit également que les dépenses IT des petites entreprises (moins de 100 salariés) augmenteront à un rythme, inférieur à la moyenne, de 3,4 % en 2005 du fait d’une approche plus prudente vis-à-vis des technologies de l’information. La croissance de la demande devrait néanmoins s’accélérer pour passer à 4,2 % dans les quatre prochaines années.

IDC prévoit d’autre part que la demande des entreprises du mid-market (les entreprises comptant entre 100 et 499 salariés) connaîtra une croissance de 4 % en 2005 et passera à 5,3 % sur la période de référence 2004-2009, avec notamment une forte demande des administrations et du secteur de la santé. Ce dernier, en augmentation de 8,5 % en 2005, reste le plus dynamique du mid-market avec une croissance annuelle moyenne estimée à 8 % entre 2005 et 2009.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 30 janvier 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur