Les PME françaises rattrapent leur cyber-retard

Mobilité

Face à leurs voisines allemandes, italiennes et espagnoles, les PME françaises affichent le plus fort taux d’investissement dans les NTIC. Une croissance rendue nécessaire pour combler leur retard. Si 89 % des PME européennes sont aujourd’hui connectées à Internet, la France n’affiche qu’une moyenne de 82 %, selon la dernière étude de BNP Paris Lease Group.

L’investissement dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) n’est plus seulement aujourd’hui l’apanage des grands comptes. Les PME s’y mettent aussi. Selon la dernière étude publiée par BNP Paribas, qui porte sur l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne, l’Hexagone serait même le pays qui investit le plus dans ce domaine. D’après cette étude, ce sont les entreprises de moins de 20 salariés qui consacrent la plus grande part (27 %) de leurs investissements globaux aux NTIC, contre 19 % pour les PME de 20 à 200 salariés.

Le nombre de micro-ordinateurs disponibles dans les entreprises a sensiblement évolué depuis 2000. La moyenne est de 10 ordinateurs par entreprise en France. Concernant Internet, la France rattrape son retard, même si elle est toujours à la traîne. En effet 89 % des entreprises déclarent être connectées, contre 82 % en France. Toutefois, c’est l’Hexagone qui enregistre la plus forte progression entre 2000 et 2001 (+ 9 points). Après l’Allemagne et l’Espagne, la France est en troisième position avec 5 ordinateurs connectés en moyenne. Le type de connexion le plus utilisé en Europe est la connexion “moyen débit”, comme Numéris pour la France. Seuls 28 % des PME françaises utilisent du haut débit. Contre 37 % pour des débits de type Numéris et 35 % pour les connexions modems.

Principale utilisation : le courrier électronique

Mais la France reste le pays le moins bien équipé en sites Web pour les entreprises de 6 à 200 salariés. 45 %seulement des PME françaises en sont équipées, alors que le taux atteint 60 % en Allemagne et 52 % en Italie. L’usage de l’e-mail est répandu dans plus de 80 % des entreprises connectées à Internet, et reste l’usage le plus fréquent d’Internet. L’usage de la messagerie électronique est lié à la taille de l’entreprise. Ainsi moins de 79 % des entreprises de moins de 20 salariés y recourent contre 86 % pour les entreprises 20 à 49 salariés et de 94 % pour les sociétés de 100 à 200 salariés


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur