Les PME naïves concernant les questions de sécurité

Cloud

Selon une récente étude de McAfee, les PME sont tout aussi exposées aux attaques que les autres organisations.

Selon McAfee, les petites et moyennes entreprises ont cultivé un faux sentiment de sécurité et demeurent naïves vis-à-vis des menaces auxquelles elles sont exposées. L’éditeur a publié un nouveau rapport qui étudie le comportement des PME au regard de la sécurité.

Près d’un tiers des entreprises interrogées ont été victimes d’au moins quatre attaques au cours des trois dernières années. Pour un quart de ces attaques, il a fallu plus d’une semaine aux entreprises pour rétablir entièrement le système.

Pourtant, les entreprises interrogées sont largement convaincues qu’elles ne constituent pas une cible de premier choix. Environ 52% d’entre elles estiment en effet que leur entreprise est trop petite pour intéresser les pirates et 46% que leur entreprise ne peut apporter aucun bénéfice à un cybercriminel.

“Ce n’est pas parce qu’une entreprise est petite qu’elle est immunisée contre les menaces de sécurité”, a déclaré Darrell Rodenbaugh, directeur du segment PME chez McAfee. “Les virus, intrusions, logiciels espions et spams peuvent avoir des conséquences graves pour les entreprises de toutes tailles : perte ou vol de données, panne d’ordinateur, baisse de la productivité, problèmes de conformité, baisse des ventes et même de l’image de marque.”

Le temps est également un souci majeur, estime McAfee. Selon l’étude, 42% des PME ont une heure (voire moins) à consacrer à la gestion de la sécurité et 43% utilisent les paramètres par défaut sur l’ensemble de leur parc informatique.

“Les contraintes de temps constituent un facteur déterminant pour la sécurité des PME”, précise Darrell Rodenbaugh. “Les PME interrogées nous ont indiqué qu’elles n’avaient pas de temps à y consacrer et qu’elles préféraient ne rien faire plutôt que de confier cette tâche à quelqu’un d’autre.”

Selon McAfee, les petites et moyennes entreprises ont cultivé un faux sentiment de sécurité et demeurent naïves vis-à-vis des menaces auxquelles elles sont exposées. L’éditeur a publié un nouveau rapport qui étudie le comportement des PME au regard de la sécurité.

Près d’un tiers des entreprises interrogées ont été victimes d’au moins quatre attaques au cours des trois dernières années. Pour un quart de ces attaques, il a fallu plus d’une semaine aux entreprises pour rétablir entièrement le système.

Pourtant, les entreprises interrogées sont largement convaincues qu’elles ne constituent pas une cible de premier choix. Environ 52% d’entre elles estiment en effet que leur entreprise est trop petite pour intéresser les pirates et 46% que leur entreprise ne peut apporter aucun bénéfice à un cybercriminel.

“Ce n’est pas parce qu’une entreprise est petite qu’elle est immunisée contre les menaces de sécurité”, a déclaré Darrell Rodenbaugh, directeur du segment PME chez McAfee. “Les virus, intrusions, logiciels espions et spams peuvent avoir des conséquences graves pour les entreprises de toutes tailles : perte ou vol de données, panne d’ordinateur, baisse de la productivité, problèmes de conformité, baisse des ventes et même de l’image de marque.”

Le temps est également un souci majeur, estime McAfee. Selon l’étude, 42% des PME ont une heure (voire moins) à consacrer à la gestion de la sécurité et 43% utilisent les paramètres par défaut sur l’ensemble de leur parc informatique.

“Les contraintes de temps constituent un facteur déterminant pour la sécurité des PME”, précise Darrell Rodenbaugh. “Les PME interrogées nous ont indiqué qu’elles n’avaient pas de temps à y consacrer et qu’elles préféraient ne rien faire plutôt que de confier cette tâche à quelqu’un d’autre.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur