Les poids lourds de l’édition suivent Mac OS X

Mobilité

Cinq jours après le lancement du nouveau système d’exploitation d’Apple, Adobe et Microsoft, deux des principaux éditeurs de logiciels pour Macintosh, ont confirmé leur soutien à Mac OS X. Si Adobe spécifie que ses applications fonctionneront nativement sans plus de précisions, Microsoft indique pour sa part qu’Office sera “carbonisé”. En attendant, la version en prévisualisation d’AppleWorks pour X a été retirée du site de la Pomme.

Même si Apple a retiré de son site la version bêta d’AppleWorks destinée à OS X – alors que celle-ci était pourtant disponible au téléchargement dés samedi 24 mars – Microsoft et Adobe ont précisé sur leurs sites américains que leur soutien au nouveau système d’exploitation d’Apple était indéfectible. Le géant de Redmond a ainsi apporté quelques précisions essentiellement valables pour le marché américain. La firme précise qu’elle entend lancer Office pour Mac OS X à l’automne prochain (voir édition du 11 janvier 2001), que sa version sera “carbonisée”, tout comme la version d’Internet Explorer se trouvant sur le CD d’installation du système. La voie suivie par Microsoft pour le moment est donc clairement celle de la “carbonisation” (voir édition du 26 janvier 2000) de ses applications.

Une nouvelle version d’Office très attendue

La version d’Office pour Mac OS X sera fournie aux utilisateurs ayant déjà acquis la version 2001 pour Mac OS pour à peu près la moitié de son prix (149 dollars ? près de 1 000 francs). Microsoft nous avait déjà annoncé qu’un geste tarifaire serait effectué pour les premiers acheteurs (voir édition du 1er décembre 2001). Un tarif que beaucoup jugeront prohibitif compte tenu de l’effort d’acquisition déjà réalisé. Celui-ci pourrait toutefois être acceptable si la firme, qui développe Office XP (une version pour Windows) dans le même temps, porte des fonctionnalités ou en ajoute à sa version pour X. La sortie d’Outlook pour Mac en juillet, si celui-ci était ajouté au paquet, pourrait également expliquer un tarif plus élevé. Pour le moment, toutefois, Microsoft ne précise pas si les technologies disponibles sur Mac OS X, comme la fonction relativement puissante de reconnaissance vocale (en anglais seulement), seront utilisées sur cette nouvelle version d’Office.

D’une manière quelque peu similaire, Adobe, dont il se dit que les applications principales comme Photoshop seraient utilisables hors de l’environnement Classic dès MacWorld New York en juillet, a précisé qu’il soutenait la direction prise par Apple avec Mac OS X. La firme annonce même : “Le nouveau système d’exploitation d’Apple promet de fournir à terme une plate-forme de bureau puissante, à la stabilité avancée et à la solidité éprouvée, aux clients du Macintosh.” Le mode natif décrit par Adobe sera principalement le mode Carbon et les applications pourraient fonctionner aussi bien dans ce mode que dans Classic. La société annonce par exemple que son soutien débutera avec Acrobat Reader 5 et précise les principales difficultés que les utilisateurs pourraient rencontrer avec cette application sous Carbon et sous Classic.

Des incompatibilités en mode Classic

Adobe précise également que certaines fonctions ne seront utilisables qu’après la mise au point réalisée sur son système par Apple en juillet prochain. Sur l’ensemble des logiciels de l’éditeur, il est indiqué un certain nombre d’incompatibilités de fonctionnement dans le mode Classic. Les incompatibilités entre Classic et les entrées-sorties USB ou Firewire ou SCSI font partie des difficultés rencontrées. Il s’agit également souvent de conflits entre applications ou avec certaines fonctions du système qui n’ont pour l’instant pas été résolus par Apple. En revanche, l’utilisation de certains logiciels ne présente pas de difficultés spécifiques, comme Illustrator ou Première. De plus les polices Adobe semblent être utilisables en mode natif ou Classic. En revanche, il faudra attendre encore quelques mois avant que les autres applications fonctionnent de manière fluide sous X. Il y a bien des astuces d’utilisation, mais pour ces logiciels qui s’avèrent être principalement professionnels, il vaut mieux attendre de s’être s’assuré de leur parfait portage.

Pour en savoir plus :

* Le soutien à Mac OS X sur le site d’Adobe (en anglais)

* Le soutien à Mac OS X sur le site de Mactopia de Microsoft (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur