Les portails d’entreprise ont le vent en poupe aux Etats-Unis

Cloud

Outre-Atlantique, le portail d’entreprise à destination des employés est devenu un must, selon le cabinet d’études Jupiter Research. La difficulté est de bien choisir son fournisseur car, dans ce domaine, aucun ne s’impose véritablement. Mais un mouvement de concentration des acteurs est imminent.

Aux Etats-Unis, le déploiement de portails d’entreprise, à l’usage des salariés, devient une priorité, indique une étude réalisée par le cabinet Jupiter Research. Ainsi, 80 % des entreprises interrogées ont déclaré avoir, dès à présent ou dans un délai d’un an, l’intention de mettre en place un portail. Parmi elles, 64 % en sont déjà dotées. Par ailleurs, 49 % des entreprises interrogées réalisent actuellement un portail destiné à leurs clients, suivi par 29 % qui en développent un pour le réseau de distribution et 25 % à destination de leurs fournisseurs.

La même étude évalue les positions respectives des fournisseurs de solutions, des chiffres qui ne concernent donc que le marché américain. Oracle vient en tête avec une part de marché de 26 %, suivi par PeopleSoft (19 %), SAP (17 %) et IBM (15 %). Le leadership d’Oracle s’expliquerait, selon les auteurs de l’étude, par le fait que l’éditeur livre gratuitement sa solution de portail en complément de son serveur d’applications J2EE. Jupiter Research estime que les produits d’IBM et de Plumtree Software, un pure player de ce domaine applicatif, seraient les plus performants.

Des portail faits maisonCela dit, de nombreuses entreprises développeraient en interne leur propre portail. Jupiter évalue à 8 % la proportion d’entreprises ayant choisi cette option, leurs développements étant le plus souvent adossés au serveur d’applications de Sun Microsystems. Jupiter en conclut donc qu’aucun éditeur n’a une position dominante, ce qui devrait entraîner une consolidation rapide du marché où ne subsisteraient que les “grands” – tels IBM, Oracle, PeopleSoft, BEA Systems et Microsoft – et seulement un ou deux spécialistes, dont Plumtree.

Les auteurs de l’étude se livrent enfin à quelques recommandations à destination des entreprises souhaitant se lancer dans de tels projets. Première remarque : un portail, qui vise à unifier au sein d’un interface unique à la fois les informations et les applications informatiques de l’entreprise, est soumis à l’infrastructure du système d’information. A ce titre, il est logique de choisir le produit de l’éditeur qui fournit déjà l’infrastructure logicielle de l’entreprise. Il ne faut pas oublier, conseille enfin Jupiter, que déployer un portail implique un travail sous-jacent d’intégration interapplicative. Il convient donc d’être attentif à ce que le fournisseur de solution choisi apporte en la matière car l’intégration sera le centre de coût principal du projet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur