Les premiers serveurs Raw Iron seront signés HP

Cloud

Hewlett-Packard affirme qu’il sera le premier constructeur à commercialiser des serveurs dédiés préinstallés avec Oracle 8i, conformément au projet “Raw Iron”.

Hewlett-Packard pense pouvoir commercialiser des serveurs “Raw Iron” avant la mi-99. Le constructeur affirme qu’il sera ainsi le premier à proposer des machines conformes au projet initié par Oracle en novembre dernier.Les machines “Raw Iron” sont l’invention du fournisseur de bases de données, qui a présenté le projet au Comdex de Las Vegas l’année dernière. Son objectif est d’encourager les constructeurs à vendre des machines préinstallées avec le micronoyau d’un système d’exploitation temps réel 64 bits optimisé pour faire tourner la base de données orientée Internet Oracle 8i. Ce micro noyau s’appuie pour cela sur les services de plusieurs systèmes d’exploitation dont il combine les qualités.Le constructeur Sun devait être le premier à sortir une machine serveur “Raw Iron” mais il a annoncé le mois dernier qu’il préférait utiliser une version allégée de son propre système d’exploitation Solaris.Pour Nick Earle, vice-président des solutions entreprises de HP UK, “la situation est d’autant plus paradoxale que le noyau des serveurs ‘Raw Iron’ reprend une bonne part du système Solaris. Seulement HP a la capacité de pousser cette offre sur le marché tandis que Sun ne le peut pas.” Earle estime que le projet “Raw Iron” peut générer un marché supplémentaire qu pèserait environ 10% du marché des serveurs à base de processeurs Intel.HP a l’intention de commercialiser ces serveurs dédiés au sein de sa gamme Netserver dont les premiers modèles démarrent à 45000 francs. La société espère proposer ses premières plates-formes avant juillet prochain.Gary Bloom, vice président des produits systèmes d’Oracle, explique en outre que son équipe réfléchit très sérieusement au lancement de serveurs “Raw Iron” configurés pour servir de serveurs de mail ou de serveurs de fichiers.Pour en savoir plus : http://www.oracle.com et http://www.hp.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur