Les prochains Mac ne démarreront plus sous Mac OS 9

Cloud

La principale information de l’Apple Expo 2002 se concentre dans l’une des annonces de Steve Jobs lors de son discours d’ouverture : d’ici à quatre mois, les Mac ne démarreront plus sous Mac OS 9. Les rumeurs avaient bien annoncé la nouvelle depuis juin mais Apple ne l’avait pas encore confirmée, malgré l’indice laissé par Steve Jobs lors de l’ouverture du magasin Apple de New York.

L’Apple Expo 2002 restera dans les mémoires comme un rendez-vous essentiellement focalisé sur la stratégie logicielle d’Apple et l’apport des éditeurs pour Mac OS X. La tendance se confirme : avec près d’un tiers des applications disponibles sur Mac pouvant fonctionner nativement sous Mac OS X, la vague de transition vers l’adoption définitive du système ne pouvait se poursuivre qu’avec l’élimination radicale et définitive de Mac OS 9. Steve Jobs, le PDG d’Apple, l’a annoncé mardi 10 septembre lors de son discours inaugural (voir édition du 10 septembre 2002) : à partir de janvier 2003, dans moins de quatre mois, les Mac vendus par Apple ne permettront plus de démarrer sous Mac OS 9. Aucune information n’a filtré sur la méthode employée par Apple pour interdire ce démarrage, même si des rumeurs laissent entendre que les cartes mères des prochains Mac seront modifiées pour entériner cette décision.

Un recentrage apprécié par Microsoft “Nous nous attendons à ce que 20 % de notre base installée utilise Mac OS X à la fin de l’année. Cela aura été la transition la plus rapide de l’histoire d’un système d’exploitation”, a indiqué Steve Jobs. “Désormais, il est temps qu’Apple et les développeurs concentrent toutes leurs ressources exclusivement sur Mac OS X, plutôt que de les diviser entre deux systèmes d’exploitation différents.” Selon Apple, près de 75 % des acheteurs de Mac gardent Mac OS X comme système d’exploitation par défaut sur leur système. “Nous sommes heureux de voir Apple prendre cette nouvelle direction pour pousser à l’adoption de Mac OS X”, a indiqué Kevin Browne, le responsable de l’activité Mac de Microsoft à nos confrères de MacCentral. Ce commentaire suit la joute verbale qui a eu lieu au début de l’été entre les deux sociétés sur le rythme d’adoption du nouveau système (voir édition du 26 juillet 2002).

Des utilisateurs divisés en deux camps

Mais la décision d’Apple a généré un bon nombre d’autres réactions : celles des utilisateurs, qui se séparent désormais en deux camps ! Les thuriféraires de Mac OS 9, furieux de la décision de la firme californienne, et les tenants de Mac OS X, contents de voir que le boulet Mac OS 9 va enfin disparaître des préoccupations des développeurs Apple pour les laisser se consacrer pleinement au nouveau système. Les utilisateurs les plus furieux sont ceux qui utilisent encore des applications incompatibles avec le mode Classic. Il reste toutefois peu d’applications de ce type, concentrées dans le domaine de la musique et des imprimantes grand format, qui ne fonctionnent encore que sous Mac OS 9.

Difficile de déterminer les conséquences de la décision d’Apple. Sur certains forums, les discussions vont bon train et prévoient des scénarios extrêmes. L’un d’eux estime que les ventes d’Apple pourraient exploser d’ici à la fin de l’année, tous les utilisateurs de Mac OS 9 voulant faire l’acquisition des dernières machines capables de de démarrer sous l’ancien système. Mais le lendemain de la Saint Sylvestre pourrait être dur pour la Pomme, avec une chute importante de ses ventes qui auraient été soutenues artificiellement jusqu’en janvier. A moins que la firme ne dispose de quoi éveiller à nouveau l’intérêt de sa clientèle à partir du début 2003 et relance l’adoption de Mac OS X à l’aide d’une de ces bottes dont elle a le secret. Vrai que le total abandon de Mac OS 9 ne fait que plus cruellement ressentir le retard matériel accumulé par la firme…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur