Les professionnels ne sont pas encore convaincus par les smartphones

Mobilité

Selon l’enquête annuelle AFOM/TNT Sofres sur l’usage du mobile en France, seulement 12% des professionnels possèdent un smartphone. 50% d’entre eux préfèrent utiliser un terminal basique.

Selon la cinquième enquête annuelle intitulée “Observatoire sociétal du téléphone mobile” et menée par l’institut TNS Sofres pour le compte de l’AFOM (Association Française des Opérateurs Mobiles), qui a interrogé 1 200 personnes âgées de 12 ans et plus, près de 8 Français sur 10 possèdent au moins un terminal mobile personnel ou professionnel.

Ainsi, la part de la population active équipée d’un mobile à usage professionnel s’élève à 21%, mais seulement 12% de ces professionnels possèdent un smartphone, comme un iPhone ou un BlackBerry, pour 9% des particuliers (13% chez les hommes, 5% chez les femmes).

Les professionnels préfèrent encore s’équiper d’un téléphone mobile de première génération, qui semble encore couvrir l’ensemble de leurs besoins. Selon l’étude TNS Sofres/AFOM, parmi les Français équipés à titre professionnel, 50% d’entre eux ont un portable basique et 38% en possèdent un permettant d’utiliser des fonctionnalités multimédia comme un appareil photo ou l’écoute de musique.

Ajoutons que 13% des personnes sondées considèrent le terminal mobile comme une “mauvaise chose” dans le monde du travail.

Sans surprise, certaines disparités d’usage apparaissent en fonction de l’âge des utilisateurs. 70% des 12-24 ans ont un terminal mobile multi-fonctions avant tout utilisé pour le divertissement (photos, vidéos, écoute de musique, jeux, Internet mobile), tandis que les mobinautes de plus de 40 ans préfèrent encore se servir d’un téléphone de base, considéré comme strictement utilitaire, et qui est capable de remplir des fonctions banales, comme téléphoner ou envoyer des SMS.

Méthodologie utilisée par TNS Sofres
Pour mener à bien cette cinquième enquête annuelle “Observatoire sociétal du téléphone mobile” pour l’AFOM, TNS Sofres a interrogé un panel de 1 200 personnes représentatif de la population âgée de 12 ans et plus, les 28 août, 31 août et 1er septembre 2009.

Les personnes sondées ont été interrogées en face à face à leur domicile par des enquêteurs TNS Sofres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur