Les ratés du match de foot Allemagne – Turquie servent la cause d’Ekinops

Mobilité

La société française experte dans le transport vidéo plaide pour les réseaux en fibre de bout en bout et présente un module vidéo novateur.

C’est un incident qui a interpellé Ekinops : le 25 juin, les téléspectateurs du monde entier qui suivaient la demi-finale opposant l’Allemagne à la Turquie dans le cadre de l’Euro 2008 ont subi des interruptions récurrentes de programmation. Une coupure de courant affectant l’International Broadcast Center de Vienne, pôle central pour la diffusion audiovisuelle des matches de la compétition, a perturbé la retransmission de ce match très suivi à la télévision.

L’occasion est trop belle pour la société française experte dans le transport longue distance de signal vidéo haut débit. “Si le réseau de transport des signaux vidéo avait été en fibre optique de bout en bout comme le permet notre équipement, en partie pour la partie broadcasting, cet incident aurait sans pu être évité”, François-Xavier Ollivier, co-fondateur d’Ekinops en charge des développements produits et de la R&D.

Ekinops vient de présenter un composant pour le transport optique issu de sa R&D à l’occasion de deux conférences télécoms : NCTcomm (qui s’est tenue du 16 au 19 à Las Vegas) et WDM (Cannes, du 23 au 27 juin à Cannes). En s’appuyant sur la technologie “maison” T-Chip (transport sur une puce), le fournisseur français de solutions de transport sur réseaux optiques destinées aux opérateurs et aux entreprises propose un nouveau module vidéo PM1004V, qui peut être intégré à son produit phare : la plate-forme d’agrégation multi-protocoles Ekinops 360.

Où est l’innovation ? “La valeur ajoutée de ce nouveau module est dans le firmware”, assure François-Xavier Ollivier. Ce module vidéo permet d’agréger et de transporter de multiples signaux vidéo (SD-SDI pour les signaux numériques standard, HD-SDI pour la haute définition… ) sans compression sur une seule longueur d’onde à 10 Gigabit/s et sur de longues distances (jusqu’à 270 kilomètres de distance sans passer par un répéteur). Du coup, il est facile de deviner quels sont les avantages que l’on peut en tirer d’un système “tout en un” : rapidité, flexibilité et des économies en termes de coûts.

Un client dans l’audiovisuel et le football justement

Le rebond sur l’incident de l’Euro 2008 n’est pas un hasard. Ekinops vient de fournir cette solution à un opérateur européen qui prend en charge la diffusion d’un championnat de football professionnel. Mais on n’en sera pas plus sur le nom du client final.

“La production des images est réalisée avec des caméras haute définition et envoyées dans le back office de l’opérateur. Les vidéos sont transmises sans compression au centre de diffusion de cet opérateur. La qualité des images est donc intacte. A charge ensuite pour le producteur de retransmettre les programmes par voie satellite”, explique François-Xavier Ollivier.

Selon le représentant d’Ekinops, le module d’agrégation vidéo PM1004V pourrait s’étendre à d’autres domaines comme l’agrégation Ethernet, potentiellement perçu comme le marché le plus important qui s’ouvre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur