Les réseaux sans fil arrivent en force

Régulations

De plus en plus de sociétés développent des équipements haut débit pour réseaux sans fil. A l’occasion du salon Networld+Interop, les géants tels Ericsson et Nokia -mais aussi d’autres sociétés moins connues comme Aironet-, présentent différentes solutions avec une attention particulière pour les réseaux locaux.

L’un des thèmes les plus en vogue au sein de Networld+Interop est sans conteste l’émergence de solutions sans fil. Ces développements ont été notamment à l’honneur avec l’inauguration à Londres et Atlanta du standard du consortium HiperLAN2. Ce dernier rassemble Bosch, Dell, Ericsson, Nokia, l’opérateur Telia et Texas Instruments autour d’une technologie sans fil utilisant la bande de fréquence des 5 GHz. Compatible avec les équipements mobiles de troisième génération (3G), HiperLAN2 permettrait d’atteindre un débit maximal théorique inédit de 54 Mbps. La touche finale pour les spécifications HiperLAN2 devrait être apportée d’ici la fin de l’année, et les premiers produits sont attendus pour la fin 2001.

En attendant, plusieurs sociétés ont présenté des équipements déjà opérationnels à l’intention des réseaux locaux. Ericsson a mis l’accent sur sa solution WLAN Hot Spot au standard IEEE 802.11, dans la bande des 2,4 GHz. Destinée aux aéroports, aux hôtels et autres centres de conférence, elle s’appuie sur la carte de connexion C3 et intègre des outils de cryptage à l’aide de clés de 64 bits extensibles à 448 bits. D’autres sociétés moins connues comme Aironet ont aussi présenté leurs technologies. Les produits de cette firme américaine, qui seront commercialisés à partir de la mi-octobre, permettent de relier sans fil un parc informatique (au même standard IEEE 802.11) avec un débit maximal de 11 Mbps. Orientée vers les petites entreprises qui souhaitent se défaire de leurs câbles, la gamme Aironet 4800 Series utilise des outils de cryptages de 40 à 128 bits. Sur un PC ou un portatif, la connexion s’effectue à l’aide d’adaptateurs traditionnels (PC card, ISA ou PCI) pour autoriser des communications vers un serveur Intranet ou Internet. Enfin, du côté des liaisons satellites, la firme Skycache prévoit de faire bientôt son entrée sur le marché des entreprises. Cette société, qui vient de faire passer ses services de transmission de 4 Mbps à 45 Mbps, se livre à des expérimentations aux Etats-Unis et compte déjà quelques clients (ISP et universités) en Europe. S’appuyant sur les satellites de General Electric, elle ne préconise toutefois pas le passage intégral au sans fil. Car même si la location du service satellite permet d’envisager des économies par rapport à la location d’une ligne spécialisée, il faut recourir à une infrastructure physique : les liaisons n’ont en effet lieu que dans un seul sens.

Pour en savoir plus :

* http://www.hiperlan2.com/

* http://www.ericsson.com/wlan

* http://www.aironet.com

* http://www.skycache.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur