Les résultats d’Apple défient la morosité !

Cloud

Alors que le marasme du secteur informatique se poursuit avec des résultats en baisse de 36 % pour IBM par exemple, Apple annonce un résultat positif, malgré un ralentissement certain. Sa marge brute s’est dégradée sous l’effet du lancement de l’iMac. La firme devrait rattraper son retard de livraisons d’ici au mois de juin. L’iMac G4 pourrait bien être lifté d’ici septembre pour contrebalancer les coûts de composants.

Quand IBM annonce un résultat en baisse de 32 % de ses profits, Apple présente 40 millions de dollars de bénéfice (35 millions d’euros). Les comptes ne sont pas brillants pour autant, mais la firme passe très loin d’un désastre qu’elle a frôlé à 10 jours prêts (voir édition du 21 février 2002) : ses livraisons d’iMac à écran plat n’ont connu un rythme soutenu de sorties d’usine que sur les derniers jours du trimestre, atteignant les 10 000 ordinateurs produits par jour ! Le double de ce qu’avait annoncé Steve Jobs à Tokyo. Autant dire que près de la moitié des iMac livrés sur ce second trimestre financier d’Apple l’ont été en toute fin de trimestre ! Reste que d’après Fred Anderson, le directeur financier d’Apple (Chief Financial Officer ? CFO), le plus dur est passé : Apple connaît toujours une forte demande pour ses nouvelles machines et devrait rattraper son retard pour répondre à la demande d’ici au mois de juin. Le CFO n’a pas caché que ces iMac là ne dégageaient pas autant de marge brute que les précédents modèles : il faut en cela blâmer les coûts de matériaux comme les écrans plats et la mémoire vive. Cette dernière a connu un triplement de ses tarifs dans les derniers mois, mais devrait voir ses prix baisser à nouveau à partir du mois de septembre prochain. L’autre facteur pesant sur la marge d’Apple est le coût de transport de ses machines : tous les iMac sont livrés depuis Taiwan par la voie des airs ! De quoi multiplier considérablement les frais, alors que ces machines transitaient auparavant sur des bateaux ! Reste que cette dégradation de la marge semble mettre les équipes d’Apple sur le qui-vive pour tâcher de réduire les coûts de commercialisation. Si Fred Anderson n’en a pas pipé mot, il se pourrait qu’un lifting du G4 soit à l’étude pour augmenter la marge. Ce lifting ne touchera pas nécessairement la forme de la machine, bien qu’une rumeur fasse déjà état de la possible intégration d’un écran 17 pouces sur la nouvelle machine.

La stratégie d’Apple semble maintenant sur ses rails : le CFO a confirmé que les quatre grands points sur lesquels Apple s’appuyait désormais étaient : les investissements en R&D, la stratégie de “mode de vie numérique”, les investissements productifs dans les sociétés de technologie (comme Zayante), et l’initiative de réseau de distribution. L’effort d’Apple dans ce domaine semble porter ses fruits : la firme devrait être à l’équilibre à la fin de l’année 2002 dans ce domaine, si sa courbe de fréquentation tient : près d’1,7 millions de personnes ont visité les nouveaux magasins de la firme sur le premier trimestre 2002 ! Ce succès incite le constructeur à vouloir ouvrir 20 nouveaux magasins d’ici la fin de l’année. Fred Anderson semble confiant dans la stratégie adoptée par la division qui supervise ces échoppes (voir édition du 16 mai 2001). Il faut dire que 95 % des personnes passant dans les Apple Store américains recommandent à des amis ou à de la famille d’y faire un tour. Reste à espérer que cette initiative ne restera pas trop longtemps cantonnée au continent nord-américain, et que l’Europe fait partie des plans de développement de la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur