Les semi-conducteurs spécial Wi-Fi ont le vent en poupe

Mobilité

Selon IDC, les ventes globales atteindraient pas moins de 3,2 milliards de
dollars en 2010.

La demande de semi-conducteurs destinés aux réseaux locaux (LAN) demeure particulièrement soutenue, stimulée par des avancées technologiques liées à des produits fondés sur la norme 802.11 (Wi-Fi) comme des terminaux monoprocesseur à faible consommation d’énergie ou encore des chipsets “pre-N” et “draft-N” (les ébauches de la norme Wi-Fi nouvelle génération).

Le cabinet IDC estime que le marché mondial des semi-conducteurs LAN sans fil pèsera 3,2 milliards de dollars d’ici 2010, ce qui représente un taux de croissance annuel composé de 17%. Alors que la concurrence du secteur se traduit irrémédiablement par une baisse des prix, les opportunités “continuent de fleurir” pour les producteurs de puces LAN sans fil, estime l’IDC. La principale opportunité de croissance repose dans les applications intégrées telles que les téléphones mobiles et dans les produits électroniques haut de gamme.

“Pour assurer leur survie, les fournisseurs de puces doivent penser la technologie LAN sans fil comme une technologie de portefeuille capable d’apporter une valeur ajoutée aux produits de réseau câblé haut débit, aux appareils grand public ou aux conceptions de PC ou d’appareils mobiles”, explique Celeste Crystal, senior research analyst chez IDC.

“En mettant l’accent sur le marché final et sur l’écosystème, les fabricants de puces LAN sans fil pourront étendre leur gamme et favoriser la diversité des prix et des produits issus de ce secteur high-tech”, poursuit l’analyste d’IDC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur