Les serveurs dopent le marché informatique français

Cloud

Le marché français de la micro-informatique professionnelle poursuit sa reprise après une période de ralentissement sur l’année 2000. Le deuxième trimestre 2001 confirme donc les résultats des trois premiers mois de l’année. Le marché grand public ne connaît toutefois pas la même évolution et poursuit sa décroissance.

Alors que le marché américain connaît une forte récession de ses ventes de PC, le marché français s’en tire plutôt bien. Deux études confirment en effet la bonne tenue des investissements stratégiques du coté des professionnels concernant les ventes de PC au deuxième trimestre 2001 (22 % de croissance selon Gartner Dataquest). Un chiffre qui vient confirmer la reprise des investissements déjà perçue lors du dernier trimestre 2001. Toutefois, le marché grand public ne connaît pas le même sort. Un net repli est même enregistré par rapport à l’an passé. IDC constate que le marché domestique enregistre une décroissance de 6,9 % en unités

Selon ce même cabinet d’étude, sur l’ensemble du deuxième trimestre 2001, la croissance du marché informatique français s’est ainsi portée à 8,5 % en volume soit une chiffre supérieur à la croissance européenne. Toutefois, les politiques menées successivement par les constructeurs ont eu des répercussions puisque, malgré cette croissance, on constate une diminution de la valeur de 2,4 %.

C’est le secteur des serveurs qui a le plus profité de cette reprise avec 37 % de croissance en volume selon IDC et 41,8 % selon Gartner Dataquest, suivi du marché des desktops en croissance de 8,3 % par rapport à l’année dernière. Le marché des portables a connu un trimestre moyen avec une croissance de 5 % par rapport à l’année dernière avec 190 543 unités vendues. En raison de fortes baisses de prix, le marché a décru en valeur de 3,3 %.

HP reste leader

Les deux études donnent le même résultat dans le classement des constructeurs : HP garde la première place avec 19,2 % de parts de marché. Une croissance nettement portée par la signature d’un contrat avec Vivendi (voir édition du 2 mars 2001). Compaq enregistre une croissance 29,1 % en volume par rapport à l’année dernière. La firme a souffert au cours du deuxième trimestre 2001 de la faiblesse du marché des portables ainsi que de l’agressivité de ses concurrents au niveau des prix. IBM se hisse quant à lui à la troisième place du classement avec à son crédit de bon résultats sur les segments des portables et des serveurs (respectivement 34,1 % et 95,6 % de croissance en volume). Les sociétés Nec, Dell, Fujitsu-Siemens, Toshiba et Apple enregistrent toutes des résultats en baisse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur