Les serveurs Linux continuent leur progression

Mobilité

L’horizon se dégage un peu du côté des serveurs. Le Gartner confirme que la récession de ce marché commence à marquer le pas. Les architectures Linux gagnent en légitimité auprès des entreprises

Les études relatives à l’évolution du marché des serveurs au troisième trimestre se suivent et se ressemblent. Après IDC, c’est au tour du Gartner d’ausculter un secteur très affecté par la baisse des investissements informatiques des entreprises. Est-ce pour “positiver” vaille que vaille que le cabinet d’études choisit de mettre en avant la forte progression des serveurs Linux sur un an , + 64,7 % en valeur ? En outre, le système d’exploitation Open Source gagne en légitimité : s’il était utilisé par les entreprises dans un premier temps pour des tâches simples comme serveur Web ou serveur de mails, il est désormais utilisé pour des applications plus critiques. Mais globalement le marché des serveurs a vu son chiffre d’affaires chuter de 2,9 %, à 10,5 milliards de dollars. Toutefois, le Gartner note comme IDC qu’il va mieux depuis le premier trimestre. IBM continue de le dominer, suivi par Hewlett-Packard et Sun Microsystems. Les serveurs Risc accusent la plus forte baisse des ventes : – 3,9 %, en volume. En revanche, les livraisons de serveurs Intel 32 et 64 bits ont progressé de 7,2 %. Sans surprise, Dell confirme sa percée sur ce segment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur