Les serveurs virtuels se déploient massivement en entreprise

Cloud

Gartner et IDC prédisent une montée en puissance des machines virtuelles. Au
prix d’un ralentissement des ventes de serveurs x86.

Deux études quasi simultanées sur les serveurs virtuels ont été publiées par IDC et Gartner Group. Et leurs conclusions se rejoignent : d’une part, ils estiment que les serveurs virtuels prennent aujourd’hui une importance grandissante dans les choix technologiques pris par les entreprises en devenant en 2007 l’un des thèmes techniques principaux de l’hébergement; d’autre part, cette tendance n’est qu’un avant-goût d’une généralisation des machines virtuels au sein des systèmes d’informations et de l’influence qu’elles auront sur la façon de gérer un système d’informations.

Selon une enquête menée en Europe par IDC sur un panel d’entreprises, 7 % des serveurs actuels sont virtuels et que 69 % des serveurs installés au cours des 12 derniers mois le sont également. De plus, 49 % des serveurs que ces entreprises projettent de développer dans les 12 prochains mois s’appuieront sur la virtualisation.

Cette montée en puissance des machines virtuelles auraient un impact sur la vente de machines : alors que la progression des ventes de serveurs x86 s’élevait entre 20 % et 25 % les années précédentes, elle ne dépassait pas les 10 % en 2006. Sur le dernier trimestre 2006, la croissance n’a atteint qu’un timide 1,8 % par rapport à la même période en 2005.

Un serveur sur deux virtuel en 2011

Des chiffres qui concordent avec ceux de Gartner qui estime à 540 000 le nombre de serveurs virtuels déployés en fin d’année dernière dans le monde, une affluence de machines virtuels qui aurait fait baisser de 4 % le marché des x86 en 2006. Une diminution qui pourrait être plus importante encore dans les années à venir.

En 2011, le paysage de l’hébergement sera totalement différent, selon IDC et Gartner. Le nombre de serveur virtuel devrait enregistrer une hausse de 55 % par an pour atteindre 1,1 millions de ventes annuelles (soit 52 % du nombre total de vente). Le marché du serveur virtuel, matériel et logiciel, devrait quant à lui croître de 38 % par an, passant de 1,1 milliard de dollars à 5,9 milliards de dollars dans 4 ans.

Gartner, quant à lui, estime qu’il y aura, en 2009, 4 millions de serveurs virtuels installés. Cependant, IDC estime que l’administration de ces serveurs virtuels devrait également évoluer. Pour profiter de ces nouvelles solutions, elle devra non seulement changer ses outils mais également ses processus de gestion pour s’adapter à ces nouveaux environnements.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur