Les services dopent le marché de la sécurité

Cloud

Le marché français de la sécurité des systèmes d’information poursuit sa croissance. Toutefois, cette bonne tenue est essentiellement portée par les services, notamment autour de l’administration des systèmes de sécurité. Certains segments sont toujours à la traîne, comme l’authentification ou l’autorisation d’accès.

Sans surprise, le développement de l’Internet et de la messagerie électronique joue sur la progression continue du marché de la sécurité, et cela malgré le ralentissement de l’économie. Certes, le niveau de croissance a baissé, mais il reste toujours important. Après une croissance de ce marché de 43 % de 1998 à 1999, puis de 45 % de 1999 à 2000, le niveau se maintient à 37 % entre 2000 et 2001, estime IDC.

Pour autant, tous les segments de la sécurité ne connaissent pas les mêmes développements. Ainsi, si le domaine de la protection de l’entrée du système d’information de l’entreprise – qui comprend les firewalls, les antivirus, l’analyse de contenu, la détection d’intrusions, proxy-cache – continue de connaître une croissance relativement forte, il n’en est pas de même pour le segment de la protection de l’accès qui concerne les outils d’authentification, notamment la PKI, et l’autorisation d’accès aux informations de l’entreprise. Le marché de l’authentification, et en particulier celui de la PKI, n’a pas encore connu de réel décollage et cela malgré l’obligation des entreprises dont le chiffre d’affaires hors taxes dépasse 100 millions de francs de réaliser la déclaration et le règlement de leurs TVA et impôts par voie électronique (voir édition du 29 octobre 2001). “Ces solutions reposent le plus souvent sur des technologies encore récentes et souvent complexes à mettre en oeuvre”, peut-on lire sur la dernière étude d’IDC.

Mais, selon le cabinet d’étude, la croissance est aujourd’hui essentiellement tirée par les services. “Après une phase d’équipement en solutions matérielles et logicielles, les entreprises demandent aujourd’hui davantage de services autour de leur problématique de mise en place, d’exploitation et d’administration de leur système de sécurité”, explique IDC. Et de préciser que les sociétés semblent “considérer de plus en plus la sécurité comme un élément constitutif de la performance du réseau et des applications et tendent donc à intégrer la sécurité dans des problématiques plus globales liées aux réseaux et à l’informatique dans son ensemble”.

Des solutions globales de sécurité

L’ouverture du marché de la sécurité profite dès lors aux sociétés de services qui proposent le plus souvent, autour de prestations de conseil et d’audits, des services d’administration et de tests de vulnérabilité du système d’information. Les éditeurs n’ont toutefois pas laissé échapper le marché et ont également su se positionner sur ce segment porteur en développant des solutions automatisées d’administration. C’est ainsi que certains leaders du marché comme Symantec ou Network Associates, initialement positionnés sur les antivirus, “ont choisi de compléter leurs offres par croissance externe et apportent aujourd’hui des solutions globales de sécurité à leurs clients”, mentionne IDC. Les éditeurs généralistes, comme IBM, Bull ou Computer Associates, ont choisi eux de se positionner sur le segment de l’administration et développent des gammes complètes de solutions de sécurité. Pour IDC, l’administration semble représenter l’enjeu majeur du marché de la sécurité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur