Les services Internet “à valeur ajoutée” en croissance chez Free

Mobilité

A côté de l’accès haut débit, le FAI du groupe Iliad capte d’autres revenus à travers des services optionnels payants.

Difficile de déloger Free de sa position de premier opérateur haut débit alternatif. Le service d’accès du groupe Iliad dispose d’une part de marché de 17,8% sur l’accès ADSL grand public et garde ses distances avec ses concurrents malgré les récents rapprochements dans le secteur (Tiscali France-Telecom Italia France d’un côté et Neuf Télécom-Cegetel de l’autre).

A la fin du premier semestre 2005, le groupe Iliad, qui exploite le service d’accès Free, dispose d’une base de 1,3 million d’abonnés haut débit. Près de 90% d’entre eux sont équipés du modem multiplay Freebox. D’ici la fin de l’année, le groupe Iliad devrait aisément atteindre son objectif de parvenir à une base de 1,5 million de clients haut débit.

Côté résultats financiers, là-aussi, les indicateurs sont au vert : le groupe télécoms affiche un chiffre d’affaires de 337,8 millions d’euros, en hausse de 52,2% par rapport à la même période l’année dernière. 77% de ses revenus proviennent de son activité de fourniture d’accès Internet. Le résultat net est en hausse de 56,5% à 24,1 millions d’euros au premier semestre 2005 contre 15,4 millions d’euros un an plus tôt. Le groupe Iliad a également la particularité de présenter un faible niveau d’endettement.

La part croissante des “service Internet à valeur ajoutée”

C’est moins voyant mais les résultats des “nouveaux services Internet à valeur ajoutée” sont également en progression. Qu’entend-t-on par cette expression ? Il s’agit de tous les services optionnels payants liés à la Freebox. Par exemple, l’inscription à des bouquets de télévision par satellite diffusés par ADSL (comme CanalSat) ou à des chaînes de télévision premium (comme la sulfureuse XXL).

Le chiffre d’affaires de ces services s’élève à 27,5 millions d’euros au premier semestre 2005, contre 13,5 millions d’euros sur l’ensemble de l’année 2004. Ce qui correspond à un revenu moyen de 4,7 euros HT par abonné Freebox et par mois.

130 000 adeptes de la télévision payante chez Free

A travers la Freebox, qui joue le rôle de concentrateur de services multimédias (accès Internet haut débit, télévision et téléphonie), Iliad est en mesure de suivre l’évolution des usages de ses clients. Logiquement, il observe une forte adhésion à son service de téléphonie : 1,1 million d’utilisateurs.

Quant aux formules de chaînes de télévision premium, le groupe recense 130 000 clients. Rappelons que le bouquet télévisuel gratuit de Free comporte 80 chaînes (dont 7 chaînes TNT) mais 180 autres canaux font l’objet d’une exploitation commerciale.

Autre innovation : un poste virtuel de radio ADSL, offert aux abonnés, a récemment fait son apparition (voir édition du 21 juillet 2005). Quant au Freeplayer mediacenter qui permet de transformer la Freebox en une plate-forme multimédia, il démarre en trombe avec 100 000 téléchargements de ce module recensés depuis son lancement fin juin (voir édition du 22 juin 2005). Les produits issus de la cellule R&D du groupe Iliad n’en finissent pas d’émerveiller ses utilisateurs?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur