Les services Web ont la cote auprès des entreprises américaines

Cloud

D’après le Gartner Group, les services Web sont de plus en plus utilisés par les entreprises américaines. Paradoxe : elles n’ont pas toujours une définition très précise de ce concept.

Assiste-t-on aux premières utilisations des services Web dans les entreprises ? D’après une enquête réalisée par Gartner Dataquest auprès d’entreprises américaines, ils seraient même utilisés par la quasi-totalité d’entre elles. Pour les entreprises sondées, en effet, 92 % des projets d’intégration applicative actuels, et ceux prévus jusqu’à février 2004, font ou feront intervenir des services Web. Mais encore faut-il s’accorder sur ce qu’on entend par service Web. En réalité, les entreprises n’en ont encore qu’une idée approximative qui se limite souvent à XML. Or pour Gartner Dataquest, XML, utilisé seul, ne relève pas des services Web.

Ainsi sont-elles 86 % à utiliser XML. En revanche, les standards des services Web proprement dits ont, pour le moment encore, moins de succès : 31 % utilisent SOAP, 3 % WSDL et 14 % UDDI. Autre enseignement : entre août 2002 et février 2003, l’utilisation des services Web à des fins d’intégration interne à l’entreprise est en déclin de 10 % alors que leur usage pour de l’intégration interentreprise a progressé de 8 %. Cela montre que les services Web ont d’abord été testés en interne avant de servir à ouvrir sur l’extérieur certaines portions du système d’information. D’autre part, l’étude de Gartner Dataquest montre que la plus grande difficulté à laquelle se heurtent les entreprises est moins d’ordre technique qu’organisationnel, puisqu’il s’agit de la réingénierie des processus métiers. C’est particulièrement vrai pour les entreprises de plus de 5 000 salariés. Enfin, outre l’intégration interapplicative, les services Web sont développés dans des projets relatifs à la sécurité, afin de personnaliser des portails ou pour de la gestion de contenu Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur