Les sites d’enchères, c’est pour les PME !

Mobilité

Les PME seront le véritable moteur de la croissance des sites d’enchères en Europe, révèle le cabinet d’études américain Forrester Research. La croissance devrait même être 7 fois supérieure à celle des sites d’enchères en ligne à destination du grand public.

Le secteur des enchères en ligne à destination du grand public devrait connaître une forte croissance d’ici les 4 années à venir. Pourtant, cette croissance n’est en rien comparable à celle que devrait connaître les enchères en ligne à destination des PME. Selon Forrester Research, qui vient de publier une étude sur le sujet, le marché des enchères en ligne, en Europe, entre petites et moyennes entreprises pourrait peser 58 milliards d’euros en 2005 contre 8 milliards pour le secteur grand public.

Des secteurs niches, loin de la concurrence

Forrester estime que le vrai marché est celui des PME. Les sites d’enchères grand public se positionnent tous sur les mêmes produits et sont donc directement en concurrence, alors que les sites d’enchères pour les PME peuvent se positionner sur des secteurs niches évitant ainsi une confrontation directe. Mais surtout, cela permet d’élargir le marché permettant à nombre d’acteurs plus importants de s’y installer. Le cabinet d’étude américain juge d’ailleurs que le marché grand public est déjà verrouillé par des sites comme eBay, iBazar ou encore QXL.

L’étude explique que les PME peuvent se tourner vers les enchères pour l’achat de biens non stratégiques, comme les meubles, les fournitures, la papeterie, mais aussi pour des achats occasionnels comme des véhicules d’entreprises.

Certains acteurs commencent d’ailleurs à se réorienter vers les enchères à destination des PME à l’image de O!Deal qui propose des architectures Internet pour la mise en place de services d’enchères en ligne. Depuis peu, la société vise le marché des PME alors qu’elle était exclusivement tournée vers le secteur grand public. Thierry Seguin, PDG de O!Deal estime que la part de son chiffre d’affaires consacrée au B to B devrait atteindre déjà 25 % de son chiffre d’affaires d’ici fin 2001. Mondus France, société jusqu’ici essentiellement tournée vers la gestion des achats à destination des entreprises, devrait incorporer dès septembre 2001 un service d’enchères en ligne pour entreprises. “L’idée est de pouvoir offrir un canal de distribution supplémentaire aux PME“, commente Hervé Corlay, directeur France de Mondus. La version anglaise propose d’ores et déjà le service.

Des marges importantes en perspective

Pour Thierry Seguin, le marché des PME permettra des volumes de transactions plus importants et donc de dégager de plus grosses marges. Si l’explosion de ce marché paraît une évidence pour Hervé Corlay, Thierry Seguin souligne toutefois que les enchères en ligne à destination des entreprises ont mis plus de temps à décoller que celles pour le grand public car les difficultés sont nettement plus importantes. Notamment, les exigences des sociétés sont plus contraignantes à respecter. Lui aussi n’a aucun doute quant à l’explosion de ce nouveau canal de distribution.

Toutefois, le virage économique opéré par certains nécessitera quelques alliances ou partenariats, même pour des gros acteurs de l’Internet. Forrester considère que les grands portails Internet tels Yahoo ou Terra Lycos, qui ont les moyens techniques de toucher les PME, devront s’associer à des sociétés déjà positionnées sur ce secteur afin d’acquérir une crédibilité sur le marché de l’approvisionnement en ligne.

Pour en savoir plus :

* O!Deal

* Mondus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur