Les SMS génèreront 50 milliards de dollars en 2010

Mobilité

Si les SMS sont promis à un bel avenir, les autres technologies de messagerie mobile connaîtront une progression plus lente.

Les SMS sont apparus comme la forme de communication mobile la plus économique, la plus rapide et la plus facile jamais mise en place et ils continuent de se développer dans toutes les régions, selon des études récentes.

Un rapport du cabinet d’étude britannique Portio Research estime que les SMS resteront le format de messagerie le plus largement utilisé dans les années à venir avec des revenus estimés à 50 milliards de dollars en 2010, générés par 2,38 trillions de messages (1 trillion = 1 milliard de milliards ou 10 puissance 18).

Le rapport prédit une progression plus lente pour les autres technologies de messagerie mobile, particulièrement l’e-mail et la messagerie instantanée, bien que le nombre d’utilisateurs soit en forte progression au niveau mondial.

Les MMS peinent à s’imposer

Portio relève que les MMS n’ont pas réussi à remplacer les SMS depuis leur lancement en 2002, une situation due aux problèmes d’interopérabilité et à la lente pénétration des combinés. Les MMS peuvent cependant être considérés comme un succès commercial avec des estimations de revenus similaires à celles des SMS pour 2010 mais avec moins de trafic.

Le rapport conseille aux opérateurs de “se concentrer sur l’augmentation de l’usage des MMS en tant qu’outils de marketing et réseaux de distribution, tout en favorisant la croissance de services bon marché d’échanges d’images entre deux téléphones. Quand les MMS deviendront bon marché, simples et attrayants, le trafic augmentera et les revenus suivront”.

D’autres technologies de messagerie, parmi lesquelles les e-mails mobiles et la messagerie instantanée mobile, continueront de gagner du terrain, selon le rapport. Cependant, du fait que les marchés émergents, constitués de clients disposant de faibles revenus, représenteront une part importante de la croissance des abonnés aux offres mobiles dans les 5 ou 6 années à venir, la voix et les SMS resteront des secteurs très actifs.

“Aucune autre forme de communication non verbale dans le monde est utilisée par autant d’individus et connaît un développement aussi rapide du nombre de ses utilisateurs de base”, conclut le rapport.

(Article traduit de VNUnet.com.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur