Les SMS, une pratique à risque

Mobilité

Plus de SMS envoyés que d’appels passés depuis les portables, aux Etats-Unis. Les accidents provoqués par l’envoi de SMS sur la route se multiplient.

Envoyer un SMS, un geste anodin qui provoque un vif débat en ce moment aux Etats-Unis. La collision de deux trains à Los Angeles a causé la mort de 25 personnes au début du mois, le bilan le plus grave pour ce type d’accident depuis quatre décennies. La cause ? Le conducteur a ignoré un feu de signalisation car il envoyait un SMS.

La question se pose alors : comment éviter les accidents – tous types d’accidents – lorsque l’envoi de textos est une habitude si ancrée dans nos sociétés? “L’acte d’envoyer un SMS enlève automatiquement 10 points de QI”, explique le pronostiqueur de tendances technologiques Paul Saffo dans le New York Times.

Les exemples de distraction arrivent tous les jours : foncer dans un poteau en marchant, ne pas voir que le feu est rouge pour les piétons et traverser quand même. Même chose pour les conducteurs qui ne font pas attention à la route, car trop occupés à pianoter frénétiquement sur le clavier de leur téléphone.

Quatre adolescents sur dix capables d’envoyer des SMS les yeux fermés

Cinq Etats américains (l’Alaska, la Louisiane, le Minnesota, le New Jersey et le district de Columbia) ont déjà pris des mesures drastiques en interdisant l’envoi de SMS pendant la conduite. La Californie envisage le recours à une telle mesure, après l’interdiction en juillet de passer des coups de fils sur son portable dans sa voiture, à moins d’avoir une oreillette.

Une dizaine d’autres Etats a opté pour une formule plus souple, l’interdiction ne s’appliquant qu’aux conducteurs de bus scolaires et aux conducteurs de moins de 18 ans. Le permis de conduire aux Etats-Unis peut s’obtenir à 16 ans, selon les Etats. Des mesures qui se justifient si l’on en croit les statistiques issues d’un sondage national : 40% des 16-30 ans ont avoué envoyer des SMS au volant.

La “pratique” du SMS est en pleine explosion aux Etats-Unis. En juin, 75 milliards de textos ont été envoyés, c’est dix fois moins qu’en 2005 à la même période, selon CTIA, l’association industrielle des technologies sans-fil. Plus encore, une étude de l’agence d’étude des comportements de consommateurs Nielsen Mobile dévoile que l’envoi des SMS dépasse le nombre d’appels passés depuis un portable.

Une tendance qui concerne surtout les jeunes : quatre adolescents sur dix ont reconnu être capables de taper un message sur leur mobile les yeux fermés, selon un sondage CTIA. Une tendance qui inquiète les parents, si bien que l’opérateur téléphonique Verizon propose depuis le mois d’août un service permettant de bloquer la fonctionnalité SMS pendant certaines périodes de la journée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur