Les sonneries “Mosquito” visent les téléphones mobiles des ados

Mobilité

Le dispositif anti-jeunes utilisant des ultrasons a conduit de nombreux sites à imaginer des sonneries de téléphone exclusivement pour les jeunes.

Un appareil sonique initialement conçu pour repousser les adolescents est aujourd’hui utilisé pour créer des sonneries exclusivement réservées aux jeunes. Mosquito permet aux adolescents de programmer la sonnerie de leur téléphone portable à une fréquence extrêmement élevée que seuls les jeunes peuvent entendre.

En vieillissant, les adultes perdent leur capacité à percevoir les fréquences élevées. Ainsi, des sons émis à hautes fréquences totalement inaudibles pour la plupart des adultes seront clairement perçus par les adolescents.

Ironie du sort, le concept initial avait été appliqué comme moyen de faire fuir les jeunes. Son inventeur britannique, Howard Stapleton, avait, en effet, introduit en 2006, ce dispositif conçu pour émettre du son à haute fréquence afin de gêner les adolescents.

Le dispositif anti-jeunes “Mosquito” visait les propriétaires de magasins et les autorités locales cherchant à dissuader les jeunes de traîner à l’extérieur des bâtiments. Mais les jeunes n’ont pas tardé à réaliser que le concept de Mosquito pouvait être détourné à leur avantage pour envoyer des messages texte ou recevoir des appels en classe. C’est ainsi que la sonnerie silencieuse a vue le jour.

Certains sites ont alors commencé à distribuer gratuitement ces sonneries, en offrant un certain nombre de fréquences perceptibles par des groupes d’âge allant de moins de 24 ans à moins de 60 ans. L’un des distributeurs, TeenBuzz.org, déconseille aux utilisateurs de régler les sonneries à plein volume. Selon le site, même si l’utilisateur ne peut percevoir la sonnerie, les ultrasons pourraient endommager le tympan.

Traduction de l’article “Mosquito” morphs into kid-only ringtones de Vnunet.com en date du 22 août 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur