Les tablettes low cost Archos Arnova G10 se dévoilent

CloudMobilitéOS mobilesTablettes
Archos Arnova 7 G10

Les dernières tablettes tactiles low cost d’Archos ont fait leur apparition. Dénommées Arnova G10, elles embarquent Android 2.3 et affichent des tarifs débutant à 160 euros pour la version 7 pouces.

Archos n’a pas rectifié d’un iota sa politique tarifaire en matière de tablettes numériques. La nouvelle génération de terminaux Arnova (à l’origine destinés aux pays émergents) s’affiche à des tarifs imbattables, mais pour quelle échelle de performances ?

Si la concurrence aura bien du mal à s’aligner sur de tels prix, il n’en reste pas moins qu’Archos prend des risques avec sa nouvelle gamme d’ardoises tactiles : le constructeur français tape clairement dans le low cost.

Ainsi, la version de base, munie d’un écran de 7 pouces, devrait s’écouler pour un montant fixé à 160 euros, contre 190 euros pour le modèle 10 pouces. Soit trois fois moins qu’un iPad.

Hormis ces considérations financières, on relève peu de différences entre l’Arnova 7 et son homonyme affublé du nombre 10, synonyme de se diagonale d’écran supérieure.

Les deux tablettes embarquent en guise de mémoire de stockage des modules Flash de 4 ou 8 Go. Une capacité qui laisse à désirer : l’achat annexe d’une carte MicroSD s’avèrera rapidement indispensable et relèvera d’autant la facture finale.

L’ensemble s’appuie sur un Cortex A8 cadencé à 1 GHz et couplé à 512 mégaoctets de mémoire vive. Une configuration qui devrait suffire à gérer Android 2.3 (Gingerbread) en toute fluidité, mais au prix de performances globalement limitées.

Dommage qu’Archos n’ait pas pris le parti d’implémenter Honeycomb, étudié pour les tablettes. Un tel revirement eût sans doute impliqué de coûteuses modifications matérielles.

Au chapitre de l’affichage, une impression mi-figue, mi-raisin domine. L’écran capacitif relègue définitivement aux oubliettes les affres de la technologie résistive.

En revanche, le rendu de la dalle TFT ne devrait pas plus briller au propre qu’au figuré. Et que dire de cette définition minimaliste de 800 x 480 pixels en 7 pouces (1024 par 600 en 10 pouces) ?

Selon les données constructeur, à la lecture d’une séquence 1080p en H.264, l’utilisateur pourra tout de même bénéficier d’un rendu à 30 images par seconde, avec un débit de 5 Mb/s.

La compatibilité avérée avec de nombreux types de fichiers audio, vidéo et image offrira une expérience multimédia immédiate. Néanmoins, palliera-t-elle le bridage remarqué du Wi-Fi à la vieillissante norme 802.11g ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur