Les téléphones portables prennent le métro

Mobilité
Information - news

Le projet Connect que vient de lancer le Métro de Londres va connecter toutes les structures du métro pour en faire un gigantesque réseau que pourront exploiter les utilisateurs de téléphones portables. A Paris, la RATP est dans les starting-blocks.

Les britanniques pourront bientôt utiliser leurs téléphones portables dans l’Underground londonien. Le gigantesque projet Connect annoncé cette semaine consistera à remplacer toutes les infrastructures déjà existantes par un réseau de fibres optiques et de relais de mobiles, dans lequel transiteront voix et données. Le contrat a été remporté par le consortium Citylink, pour une somme de 1,2 milliards de livres sterling (12,4 milliards de francs). La concession est accordée pour vingt ans. Citylink est composé des entreprises Racal Translink, Hyder Inv., Charterhouse Project Equity (une filiale du CCF), Fluor International et Motorola. Le consortium investira 3,6 milliards de francs.

Le nouveau réseau, long de 400 kilomètres, servira dans un premier temps aux communications entre les stations, aux informations à l’attention des passagers… et à diffuser des publicités animées. Certaines stations seront équipées d’émetteurs pour téléphones portables. Durant les trois prochaines années, une grande enquête sera menée auprès des usagers. Le but est déterminer l’utilité et l’impact d’une extension du réseau aux téléphones mobiles des passagers.

A Paris, la RATP, qui a déjà équipé certaines de ses stations en relais pour téléphones portables a également de grands projets en gestation. On sait déjà que la ligne 14 du métro sera entièrement connectée, tunnels et stations, d’ici la fin de l’année. Pour le reste, la régie ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet avant le début du mois prochain. Elle poursuit une consultation des opérateurs téléphoniques avant de rendre publics ses choix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur