Les tendances du salon ERP 2000

Mobilité

Le salon ERP 2000 ouvre ses portes au CNIT du 13 au 15 septembre pour la troisième année consécutive. Au travers de ses exposants et de ses visiteurs, des tendances se dégagent. Notamment avec l’apparition des ASP qui donnent un nouveau souffle au marché des ERP.

Le passage à l’an 2000 a été une année noire pour le marché des ERP (Enterprise Resource Planning), les entreprises ayant mobilisé tous leurs efforts et surtout leurs investissements afin de mettre à jour leurs parc informatique. Certaines entreprises ont d’ailleurs souffert de ce passage à l’an 2000 à l’image de Baan. Toutefois, un peu comme une diapositive, le salon ERP 2000 donne la tendance d’un secteur qui a aujourd’hui retrouvé toute sa vigueur. “Il est vrai que le marché de l’ERP commençait à stagner. Les grandes entreprises étaient pour la plupart déjà équipées. Mais deux facteurs sont à l’origine du redémarrage de ce secteur : l’essor du marché des petites et moyennes entreprises et l’externalisation des applications en mode ASP”, affirme Olivier Mikowski, commissaire général du salon ERP 2000.

Pour la première fois, le salon qui se déroulera au CNIT, du 13 au 15 septembre, est couplé avec un salon sur les ASP. “Aujourd’hui, l’offre ERP est réellement intégrée à des solutions ASP, ce qui contribue encore plus à attirer les PME. Celles-ci n’ont en effet plus besoin d’acheter ces applications ERP tout de même onéreuses”, explique Olivier Mikowski. Allant même jusqu’à considérer que l’externalisation des applications donne un nouveau souffle à l’ERP.

Pour la troisième année consécutive, le salon ERP accueillera ainsi des professionnels de l’ERP et des entreprises désireuses de s’équiper. Le nombre de visiteurs devrait augmenter considérablement puisque le responsable du salon en attend 3 500. “Une preuve évidente que le marché est bel et bien là. Et quand une entreprise se déplace sur le salon, c’est réellement dans l’optique d’acheter une solution ERP”, précise Olivier Mikowski.

Si l’on retrouve parmi les visiteurs des grosses entreprises comme Optic 2000, Toshiba ou Invensys, le secteur des PME constitue néanmoins le gros de la troupe. ERP 2000 confirme ainsi la mutation du secteur des ERP – qui était auparavant destiné au secteur de l’industrie comme l’automobile – vers le secteur tertiaire comme les banques et les assurances.

Parmi les exposants, on remarque l’absence des gros acteurs de ce secteur comme SAP, Peoplesoft ou Oracle. En revanche, les sociétés qui émergent ne veulent pas, quant à elles, rater ce rendez-vous. Elles étaient au nombre de 30 à la première édition du salon, 80 en 1999 et seulement 90 pour l’édition 2000. Une progression moins importante, due en partie à un secteur qui, selon Olivier Mikowski, s’est “assaini” depuis janvier 2000. Parmi les sociétés qui seront représentées, on pourra noter la présence de J.D. Edwards, Adonix, IFS, Qualiac (voir édition du 31 août 2000)… Des sociétés qui, à l’ombre des grandes, ont su très vite séduire les PME, allant parfois jusqu’à se positionner sur des niches bien précises.

L’entrée au salon est gratuite, mais uniquement sur invitation à demander à l’adresse suivante : o.mikowski@infopromotions.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur