Les terminaux mobiles, sacré Graal de Noël

CloudMobilitéOS mobilesTablettes
Cadeau Noël ITespresso

Les terminaux mobiles sont les vedettes incontestées de cette fin d’année. Il s’en est activé près de 7 millions durant la journée de Noël.

Le dernier baromètre du cabinet Flurry entérine un peu plus la montée en puissance des terminaux mobiles et le mano a mano que se livrent en parallèle iOS et Android.

Le rêve numérique prend forme à l’échelle du globe pour 6,8 millions d’individus intronisés au cercle des mobinautes durant ces fêtes de Noël, contre 2,8 millions l’année précédente.

C’est tout du moins ce que laisse supposer l’étude menée en ce sens sur la journée du 25 décembre, englobant toutefois pour partie la veille au soir, pour des raisons culturelles (ouverture des cadeaux le soir ou le matin) et géographiques (fuseaux horaires).

A titre comparatif, les systèmes d’exploitation d’Apple et Google ont enregistré à eux deux, du 1er au 20 décembre, environ un million et demi d’activations quotidiennes.

En phase avec les récentes estimations d’Andy Rubin (l’intéressé a fait état de 700 millions de terminaux écoulé depuis le début de l’aventure Android), une telle progression est significative.

Smartphones ou tablettes… indépendamment de leur raison d’être, les écrans tactiles connectés s’imposent comme les nouveaux serviteurs du consommateur occidental.

En témoigne cette déferlante au sein des foyers britanniques (un pic à +400% d’activations quotidiennes) et américains (+300%), que le consensus attribue aux prétendus bienfaits de la convergence, aux dépens des ordinateurs en perte de vitesse.

En quatrième position de ce palmarès, derrière le Canada, la France n’est guère en reste et contribue à la bonne santé de l’écosystème mobile.

Fait remarquable, qui prend à contrepied les statistiques érigées en porte-drapeau d’un déclin annoncé trop à la hâte, l’iPhone et l’iPad sont à la fête.

Andy Rubin affirmait ainsi l’arrivée lors des fêtes de “3,7 millions de nouveaux adeptes pour Android“. Il s’en déduit qu’il s’est activé près de 3,1 millions d’appareils estampillés de la pomme argentée, pour 45% du marché en volume.

Aux antipodes du précédent pointage, qui donnait les produits Apple très largement distancés, notamment dans l’Hexagone.

Quand bien même Google dicte la loi du logiciel, Cupertino joue donc de prestige et de renom pour renforcer son assise.

Méthodologie de l’étude
Élaboré avec la bienveillance des éditeurs et des opérateurs mobiles, ce baromètre résulte de l’implémentation d’un outil de mesure dans plusieurs centaines de milliers d’applications pour iOS, Android, BlackBerry et Windows Phone. Quasi systématiques, les premiers téléchargements qui ont suivi le déballage des cadeaux ont permis d’estimer avec une pertinence accrue le nombre de smartphones et tablettes commercialisés à l’occasion de cette fin d’année 2011.

 

Crédit image : © koya79 – Fotolia (sauf mention ITespresso)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur