Les ventes de mobiles ont nettement reculé au premier trimestre

Mobilité

Selon le Gartner, les ventes de mobiles ont reculé de presque 9% durant les trois premiers mois de l’année. Mais les ventes de smartphones pourraient un peu freiner cette chute.

Le marché des terminaux mobiles commence à s’essouffler. Confronté à une crise économique qui perdure et un taux d’équipement de plus en plus important, ce secteur a vu ses ventes chuter de 8,6% au premier trimestre de cette année, avec 269 millions d’unités écoulés, selon la dernière étude du cabinet Gartner.

“C’est la première fois que nous enregistrons un recul de cette importance au cours des trois premiers mois d’une année”, précise Carolina Milanesi, directrice des recherches pour l’activité “terminaux mobiles” du Gartner.

En revanche, les ventes de smartphones, dont l’iPhone fait partie, ont progressé de 12,7% au cours du premier trimestre, avec 36,4 millions d’unités vendues. Ces terminaux ont représenté, au premier trimestre  2009, 13,5% des ventes totales de mobiles, contre “seulement” 11% il y a un an.

Le cabinet Gartner n’envisage pas d’embellie pour le moment. Il prédit que 2009 devrait être encore “un peu plus difficile” que l’année 2001 pour les ventes de mobiles, avec un recul prévu de 4,2% sur l’ensemble de l’année.

Nokia toujours premier, Motorola et Sony-Ericsson dévissent

Même si tous les constructeurs souffrent de cette baisse de la demande, certains arrivent encore à tirer leur épingle du jeu. Ainsi Nokia reste le leader sur ce marché, avec des ventes s’établissant 97,4 millions d’unités. Ses ventes passent toutefois pour la première sous la barre des 100 millions. En outre, le prix moyen de ses terminaux a chuté de 18% sur une année. Ce qui ne l’empêche pas de s’octroyer 39% de parts de marché.

Le sud-coréen Samsung conforte sa deuxième place, avec une part de marché revue à la hausse : elle est passée de 14,4% début 2008 à 19,1% au premier trimestre de cette année, avec des ventes en progression de 21%. Son compatriote LG se porte aussi bien, avec une croissance de 13% de ses ventes. Il monte ainsi sur la troisième marche du podium, avec une part de marché de l’ordre 9,9%. Ces deux constructeurs enregistrent de bons résultats grâce notamment à la bonne tenue des ventes de leurs smartphones à écran tactile.

En revanche, rien ne va plus pour Motorola, qui passe de la troisième à la quatrième place, avec une part de marché de 6,2%, contre 10,2% il y a un an. Sony-Ericsson rencontre aussi de sérieuses difficultés, avec une part de marché qui est passée de 7,5% à 5,4% en une année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur