Les ventes de musique en ligne dépassent celles des CD audio

Mobilité

Le succès rencontré par les plates-formes de musique en ligne est tel que les ventes dépassent, aux Etats-Unis, celles des CD audio singles. Une concurrence déloyale pour les majors du disque ?

Selon le magazine américain Billboard, il se vend désormais plus de musique en ligne que de CD audio en magasin. Depuis la fin juin 2003, 7,7 millions de chansons ont été achetées sur le Web aux Etats-Unis, à comparer aux 4 millions de CD audio singles vendus sur la même période. Les lancements des plates-formes commerciales telles que l’iTunes Music Store d’Apple (voir édition du 29 avril 2003), BuyMusic.com (voir édition du 23 juillet 2003), MusicMatch (voir édition du 6 octobre 2003) et le nouveau Napster (voir télégramme du 30 octobre 2003) ne sont bien évidemment pas étrangers à ce succès.

Pour autant, ces chiffres ne devraient pas trop inquiéter les commerçants ayant pignon sur rue. En effet, les CD singles – qui, à l’instar des vieux 45 tours ne comportent que quelques titres, souvent composés de versions remixées du titre principal – ne constituent pas les ventes principales des majors de l’industrie du disque qui misent désormais plus sur les albums entiers. Il est donc inapproprié de comparer la vente de fichiers musicaux en ligne avec celle des CD audio singles, qui offrent plusieurs chansons. D’autant que les CD sont forcément commercialisés à un prix largement supérieur à 0,99 dollar, tarif généralement constaté sur les morceaux musicaux distribués sur le Web.

Deux modes de distribution complémentaires

Il n’en reste pas moins que la vente de musique en ligne s’affirme comme une véritable activité commerciale avec laquelle les grands noms du disque doivent désormais compter. D’autant que, même si elles échappent en partie au mode de distribution des majors, les plates-formes commerciales musicales offrent, en partie, une réponse au piratage. Combien d’internautes préfèrent désormais, pour 1 dollar, télécharger légalement un titre qu’ils allaient auparavant chercher sur les réseaux peer-to-peer faute d’autre solution ? Au final, les iTunes Music Store et autres Napster pourraient être une aubaine pour l’industrie du disque : à eux la vente de titres individuels, aux majors la commercialisation des albums entiers sur CD audio.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur