Les VPN IP poursuivent leur bonhomme de chemin

Mobilité
Information - news

Le marché des réseaux privés virtuels ne connaît pas la crise. De plus en plus d’entreprises, en Europe, adoptent cette technologie pour relier leurs sites distants.

D’après une étude réalisée par Frost & Sullivan, le marché européen des réseaux privés virtuels (VPN IP) continue de connaître une forte croissance, même s’il n’atteint pas le niveau annoncé dans de précédentes prévisions. Il ne semble en tout cas que faiblement affecté par les turbulences économiques actuelles. Une inflexion positive est attendue après 2003, lorsque cette technologie aura définitivement acquis ses lettres de noblesse auprès des entreprises et notamment quand les interrogations autour de la sécurisation des transmissions auront été levées. D’un point de vue quantitatif, le marché européen des VPN IP est évalué à 1,74 milliard d’euros, fin 2002, et devrait atteindre 3,58 milliards d’ici 2005. A ce moment, 40 % des entreprises susceptibles d’installer un réseau privé virtuel IP l’auront fait. L’idée des VPN est d’utiliser le backbone IP d’un opérateur, voire l’Internet public, pour déployer pour le compte d’une entreprise un réseau privé en lieu et place de la location de liaison de type frame relay. L’intérêt est évidemment d’ordre financier puisque le client bénéficie de l’infrastructure mutualisée de l’opérateur. L’application la plus classique est le raccordement sécurisé de sites multiples.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur