Les WebProducteurs interpellent le Premier ministre

Cloud

Les contenus multimédias de l’Internet français vont-ils disparaître ? L’association les WebProducteurs n’hésite pas à tirer la sonnette d’alarme auprès des pouvoirs publics comme l’ont fait récemment les acteurs du jeu vidéo. Elle donne rendez-vous aux Etats généraux de la Fête Internet 2003 afin de trouver une solution. Il y a urgence, selon l’association.

Réagissant aux propos de Jean-Pierre Raffarin qui, à l’occasion d’un dîner à l’EBS auprès d’un parterre de décideurs, déclarait vouloir donner un “nouvel élan au chantier de l’information” (voir édition du 13 novembre 2002), l’association les WebProducteurs (AWP) relance ses neuf propositions pour “l’Internet des contenus éducatifs, culturels, d’information et de divertissement”. L’objectif principal de l’AWP est la “création d’un fonds d’aide à la production Web alimenté par une redistribution des revenus des FAI (fournisseurs d’accès à Internet)”, précise le communiqué. La cinquantaine de sociétés de production, qui peinent à trouver des sources de revenu, voient leur salut sous la forme du reversement d’un pourcentage du chiffre d’affaires des FAI (voir édition du 11 février 2002). Et n’hésitent pas, face à leur réticence (voir édition du 13 novembre 2002), à interpeller les pouvoirs publics.

“La production de contenus Web doit trouver son modèle économique car si aucune disposition n’est prise dans les mois à venir, l’Internet français se réduira à un Internet de services (e-mail, pages personnelles et e-commerce) ce qui implique la fin de la production de contenus Web français”, lit-on dans le communiqué adressé le 3 décembre 2002 au Premier ministre. Et si l’AWP se dit “sensible aux difficultés du secteur du jeu vidéo français et soutient la mise en place d’un système d’aide à la production spécifique à ce secteur”, elle n’est pas prête à partager les aides actuelles. “Le Fonds d’Aide à l’Edition Multimédia du CNC ne peut pas dans sa forme actuelle répondre aux besoins quantitatifs des éditeurs de jeux et doit continuer à soutenir les producteurs de CD-Rom et de contenu Internet.” Au risque de créer une concurrence malsaine entre les secteurs de production de contenus multimédias (ludiques ou culturels).

Rendez-vous en mars 2003

Pour éviter toute polémique inutile, l’AWP invite les acteurs à se réunir aux états généraux qui se tiendront en mars prochain à l’occasion de la Fête de l’Internet 2003. L’idée étant toujours de “trouver des issues à la création de contenu de divertissement sur le Web”. Un dossier de plus pour les pouvoirs publics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur