Les zones blanches ne seront plus qu’un mauvais souvenir en 2011

Mobilité

Le gouvernement s’engage à ce que les réseaux mobiles couvrent toutes les communes de France d’ici trois ans.

Toutes les communes de France seront couverte par la téléphonie mobile d’ici 2011. C’est l’engagement qui vient d’être pris par Hubert Falco, le secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire.

Un premier programme anti-zones blanches (c’est à dire des territoires dans lesquels les habitants ne captent aucun opérateur mobile) avait été lancé en 2003, portant sur 3072 communes, représentant entre 10 000 et 20 000 habitants. Désormais, 2774 d’entre elles ont désormais accès à un service de téléphonie mobile. Ce plan devrait être achevé fin 2008, assure Hubert Falco.

Reste encore 364 communes “à l’écart de ce mouvement”. A l’occasion d’une conférence de presse mercredi après-midi, les autorités publiques (gouvernement, Arcep, collectivités locales) et les opérateurs mobiles (Orange, SFR et Bouygues Telecom) se sont engagés à couvrir la totalité d’ici 2011, soit 99,3% de la population. Un plan anti-zones blanches qui aura nécessité un investissement global de 600 millions d’euros.

Les opérateurs ont rappelé que l’installation  d’une antenne prend en moyenne “24 mois après identification d’une implantation adaptée”. Pourquoi cette lenteur ? Ils citent deux facteurs : l’une “géographico-démographique” (de grandes étendues avec une faible densité démographique) et l’autre administrative (des autorisations longues à obtenir).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur