Les zones d’activité économique se voient décernées un “label Très Haut Débit”

CloudRéseauxTrès haut débit

Le gouvernement veut promouvoir la fibre optique à destination des entreprises en établissant le “label Zone d’Activité Très Haut Débit”. Une première vague de onze ZAE l’a reçu.

Après le “label Haut débit pour tous”, place au “label Zone d’Activité Très Haut Débit”.

En guise d’inauguration, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, vient de le décerner à onze zones d’activité économique équipées en très haut débit (voir tableau en bas d’article).

Dans l’esprit du gouvernement, ce label a pour mission de valoriser les efforts THD des aménageurs de zones d’activités et des collectivités territoriales et d’apporter de la visibilité aux entreprises présentes ou désirant s’installer sur une zone d’activité.

Une approche qui n’est pas sans rappeler le déploiement du haut débit : les même arguments étaient avancés par les collectivités (régions, départements, villes et communautés d’agglomération) pour attirer l’attention des entreprises dès la disponibilité de l’ADSL dans leurs périmètres géographiques au nom de la bataille pour l’attractivité territoriale.

Eric Besson présente cette initiative de label “Zone d’Activité Très Haut Débit” comme un “complément” du programme national d’infrastructures THD pour les zones moyennement denses présenté par le Premier ministre François Fillon en janvier 2010.

Attribué pour une durée de trois ans (possibilité de renouvellement), le “label ZA THD” est attribué par Setics (ex-Setec Telecom), un cabinet de conseil en télécommunications mandaté par Bercy pour gérer le “label ZA THD”.

Un site Internet dédié précise les conditions d’attribution.

Celles-ci sont définies dans un cahier des charges qui reposent sur deux principes : déploiement exclusif de la fibre optique accessible pour chaque parcelle de la ZA et contexte concurrentielle au niveau des offres THD à 100 Mbits/s symétrique (présence de plusieurs opérateurs).

Par voie de communiqué (PDF), Covage, opérateur d’infrastructures THD au service des collectivités locales (conception, construction, exploitation technique, commercialisation des réseaux), recense trois zones ayant décroché le “label ZA THD” sur les onze annoncés en guise de premier jet par Eric Besson.

Ces zones d’activité économique sont situées dans les départements de Seine-et-Marne, Puy-de-Dôme et Hérault.

A ce jour, Covage a construit treize Réseaux d’Initiative Publique (RIP) et exploite quinze réseaux télécoms sur le périmètre de deux départements, onze agglomérations, un réseau autoroutier et plus récemment une infrastructure de fibres optiques sous-marines.

A lire également : Dossier spécial : Fibre : la ruée vers le très haut débit

Liste des zones d’activité économique estampillées ZA THD
ZA des Allobroges et des Chasses (Drôme), Parc des industries Artois Flandres (Pas-de-Calais), ZAC des Granges Bernay (Eure), Parc Scientifique de la Haute Borne (Nord), Technolac-Solar Innovation Campus (Savoie), Les Sauzes (Puy-de-Dôme), Zoopôle (Côtes-d’Armo), ZA Saint Germain et (Loiret) et ZAC 3-Parc Technologique Orléans Charbonnière, Parc Aéroport (Herault), ZA Jean Monnet (Seine-et-Marne).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur