L’ESL, le laboratoire “vert” d’Intel à Dublin

Cloud

Intel vient d’annoncer la création de l’Intel Energy & Sustainability Lab (ESL) sur son campus de Leixlip près de Dublin, en Irlande. Il sera dédié à la recherche et au travail collaboratif sur la réduction de la consommation d’énergie et la durabilité.

C’est lors de l’ERIC 2011 (Intel European Research & Innovation Conference) qui se tenait du 12 au 14 octobre 2011 sur le campus de Leixlip à proximité de Dublin, en Irlande, que Justin Rather, le Directeur de la Technologie d’Intel, a dévoilé l’ESL (Intel Energy & Sustainability Lab).

Maire Geoghegan-Quinn, commissaire de l’Union Européenne, était également présente. Vingt chercheurs, et probablement plus à l’avenir, travailleront au sein de l’ESL.

Intel compte utiliser les technologies de l’information pour baisser l’émission de CO2. Ces ambitions s’inscrivent également dans les objectifs “durables” de l’UE pour 2020.

L’ESL sera chapeauté par l’ILE (Intel Labs Europe). Celui-ci regroupe déjà 24 laboratoires où travaillent 1500 chercheurs et bientôt neuf autres provenant du Wireless Communications Group d’Infineon employant 2000 chercheurs. Ces derniers seront progressivement intégrés à l’ILE.

Les domaines de recherches sont assez vastes. Mais concrètement, l’ESL va, dans un premier temps, s’employer à revoir le système de refroidissement des serveurs sur le campus. L’utilisation de l’air ambiant devrait permettre de réduire la consommation électrique de façon substantielle.

Les domaines de recherches de l’ESL s’inscriront autour de deux axes : la baisse de la consommation d’énergie et l’utilisation d’énergie renouvelable. “L’énergie et la durabilité sont deux des plus grands challenges aujourd’hui dans le monde,” a déclaré Martin Curley, directeur de l’ILE.

Plusieurs projets ont déjà été annoncés dont une collaboration avec la société irlandaise ESB eCars. Un autre a pour dessein de mettre au point un appareil qui surveillera la consommation d’énergie dans les maisons et fournira des informations pratiques aux utilisateurs de ce système pour la réduire.

La déclaration de Maire Geoghegan-Quinn résume bien les attentes de l’UE quant à la recherche et aux emplois : “L’avenir de l’Europe repose sur des industries compétitives qui sont capables de croître et de créer des emplois. Cela signifie : investir dans la recherche et les nouvelles technologies, et créer un climat propice à l’innovation. Nous sommes confrontés à une urgence de l’innovation. Nous avons besoin d’innovation en Europe et nous en avons besoin vite“. Dans une certaine mesure, l’ESL participera à ce besoin vital de R&D sur le Vieux Continent.

 

 

Crédit photo : Copyright S.John – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur