L’essor des tablettes profite à Android

MobilitéOS mobilesPCPoste de travailRégulationsTablettes
tablettes-pc-android-marche

Le cabinet d’études Canalys estime qu’il se vendra, en 2014, presque autant de tablettes que de PC. Un phénomène qui profitera essentiellement à Android.

Canalys est formel : au sortir d’une année faste marquée par de multiples initiatives autour de nouveaux usages et facteurs de forme, les tablettes ne connaîtront pas la crise en 2014.

Le cabinet d’études estime qu’il s’en écoulera 285 millions d’unités, contre environ 296 millions de PC (198 millions de notebooks et 98 millions de desktops).

Cette progression devrait se poursuivre jusqu’à plus de 396 millions de ventes en 2017, contrastant avec le déclin des ordinateurs portables (172 millions) et de bureau (86 millions).

Les ardoises numériques représenteront alors, à cette échéance, plus de 60% du marché global.

Pour l’heure, l’inversion des courbes n’est pas encore effective : les 48 millions de tablettes ayant trouvé acquéreurs au cours du 3e trimestre 2013 n’atteignent pas encore les quelque 72 millions de PC enregistrés dans le même temps par IDC.

Le rapport de force devrait toutefois s’équilibrer à l’horizon 2014, Android en tirant les principaux fruits.

Selon les prévisions de Canalys, l’OS mobile de Google peuplera 65% des tablettes vendues au cours de l’année (soit 185 millions d’unités), se rapprochant de ses 80% de parts de marché détenues sur le segment des smartphones.

Comme le note Silicon.fr, Samsung devrait continuer à dominer le segment Android, dont il détient 27% sur le troisième trimestre 2013.

Pour autant, le groupe high-tech sud-coréen, à l’instar de ses principaux concurrents directs Acer, Asus, HP et Lenovo, devra composer avec la montée en puissance de nouveaux constructeurs qui visent l’entrée de gamme à moins de 150 dollars.

Certains acteurs comme Nextbook aux États-Unis et Onda ou Teclast en Chine cherchent même à commercialiser des produits en deçà des 100 dollars.

Renforcé par l’acquisition de l’activité mobile de Nokia, Microsoft devrait, avec ses Surface 2 d’une part, et les solutions de ses ‘coopétiteurs’ de l’autre, s’arroger 5% du marché des tablettes en 2014 (+ 3 points en un an).

Le premier éditeur mondial mène des travaux en ce sens, concentrés sur l’unification de ses systèmes Windows Phone et Windows RT pour éliminer la confusion que l’existence des deux OS génère dans l’esprit des consommateurs mais aussi des développeurs.

Apple devrait, de son côté, stabiliser son volume de ventes, à défaut de maintenir ses parts et ses marges.

pc-tablettes-canalys

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Android ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur