L’été 2005 des groupes Internet : Google, AOL et News Corp s’activent

Mobilité

Dans une série d’articles, Vnunet.fr revient sur les points forts de l’actualité high-tech des mois de juillet et août. Première partie : Internet.

Google a de nouveau tenu le haut du pavé de l’actualité high-tech au cours de l’été dans le secteur de l’Internet. Parallèlement, d’autres mouvements de fond sont recensés du côté d’AOL, de News Corp et de Yahoo.

Google au-dessus de la mêlée

L’été dernier, Google faisait la une des journaux économiques avec son introduction en Bourse. Pour fêter son premier anniversaire au Nasdaq, le moteur de recherche a décidé de lever 4 milliards de dollars sur les marchés financiers dans le but de réaliser de nouvelles acquisitions (voir édition du 18 août). Une stratégie notamment matérialisée par le rachat de la start-up Android qui édite des logiciels pour téléphones mobiles (voir édition du 17 août). Le moteur américain a également frappé fort sur le front du très polémique Google Print. Il a en effet suspendu temporairement la numérisation des livres pour prendre le temps de se protéger contre déventuelles poursuites judicaires (voir édition du 16 août).

Sur le front des produits et services, outre une nouvelle version de son outil de recherche sur disque dur (voir édition du 22 août), le moteur de recherche s’étend à la messagerie instantanée avec Google Talk (voir édition du 24 août), qui s’appuie sur des technologies à code ouvert (open source). Google milite en effet pour l’interopérabilité des différents réseaux de messagerie instantanée. Autre fonctionnalité de Google Talk : il est doté dun service de téléphonie d’ordinateur à ordinateur, tout comme la nouvelle version de Yahoo Messenger (voir édition du 10 août).

Renouvellement chez AOL et virage Internet pour News Corp

On efface tout et on recommence. Le groupe AOL fournit des efforts conséquents pour appliquer une nouvelle stratégie de portail autour d’AOL.com et de ses relais européens (voir édition du 13 juillet 2005). La division d’accès du groupe Time Warner développe également de nouvelles applications comme le navigateur AOL Explorer, la personnalisation par fils RSS, la recherche sur mobile. Autant de versions bêta qui s’adressent à l’ensemble des internautes ?américains pour l’instant (voir édition du 29 juillet 2005).

De son côté, le groupe News Corp se montre soudainement très offensif sur Internet. Il vient de créer une division interactive en charge de centraliser ses efforts pour s’imposer en ligne. Pour marquer le coup, le “conglomédias” de Rupert Murdoch a racheté MySpace.com et Intermix Media (voir édition du 18 juillet 2005). On évoque même un rachat possible de Blinkx.com, le moteur de recherche dédiés aux vidéos.

Yahoo n’est pas en reste. Le portail américain a déboursé 1 milliard de dollars pour prendre une participation majoritaire dans le capital du groupe chinois Alibaba.com, qui édite notamment le site d’enchères leader du pays (voir édition du 11 août). Il conforte ainsi sa position dominante en Chine, seul pays au monde où il vole la vedette à Google en termes daudience, selon comScore.

Pour le volet messagerie et commerce électronique, Microsoft se concentre sur un nouveau Hotmail (voir édition du 22 juillet) et introduit un comparateur de prix “maison” sur MSN.com (voir édition du 20 juillet). En attendant le lancement d’Internet Explorer 7 qui pourrait survenir d’ici la fin de l’année.

Les liens promotionnels, cet eldorado publicitaire?

Sur le marché de la publicité en ligne, Miva, né de la fusion entre Espotting et FindWhat, a emboîté le pas à Google et a reconnu la validité du brevet déposé par Overture, la filiale de Yahoo, sur le modèle de vente aux enchères des mots-clés (voir édition du 16 août). Dans le même temps, Yahoo a lancé une “offre de liens sponsorisés au pay-per-call” au Royaume-Uni et en Irlande et ouvert son réseau de liens contextuels à l’ensemble des sites de contenu, quelque soit leur audience (voir édition du 3 août).

En avance sur ce terrain, Google en est quant à lui à offrir aux membres de son propre réseau la possibilité dinsérer des liens promotionnels dans leurs flux RSS, à condition davoir plus de 100 abonnés (voir édition du 13 juillet). Dautre part, pour optimiser les revenus générés par son programme AdSense, il privilégie dorénavant les liens publicitaires jugés les plus pertinents, à la fois par les internautes (voir édition du 8 août) et par ses partenaires (voir édition du 23 août). Le moteur de recherche offre toutefois la possibilité aux annonceurs de forcer la diffusion d’un lien désactivé, en y mettant le prix (voir édition du 18 juillet).

MSN expérimente, quant à lui, aux Etats-Unis sa propre solution de liens sponsorisés, testée en France et à Singapour depuis mars dernier. A terme, la division Internet de Microsoft souhaite se dispenser des services de son rival Yahoo, à linstar dAsk Jeeves qui se fournit aujourdhui en liens chez Google. Ask Jeeves, désormais intégré dans le groupe américain IAC, va en effet lui aussi lancer une offre de liens publicitaires propriétaire (voir édition du 1er août).

RSS, outils mobiles?De nouvelles fonctionnalités à gogo

Yahoo a poursuivi ses emplettes de jeunes pousses en acquérant le bouquet de widgets (mini-applications pratiques) de la société Pixoria (voir édition du 25 juillet). Il a également lancé un outil de recherche audio et un moteur dédié aux blogs, testé en Corée du Sud dans un premier temps (voir édition du 4 août).

Tous les acteurs ont profité de l’été pour mettre à jour leur portail personnalisé, avec pour ligne directrice l’intégration des flux RSS. En France, Yahoo.fr a également introduire les fils RSS dans son espace de personnalisation Mon Yahoo (voir édition du 26 juillet 2005). Google a ouvert les hostilités fin juillet (voir édition du 27 juillet 2005) : la page d’accueil du plus populaire moteur de recherche s’ouvre également aux fils RSS (voir édition du 27 juillet 2005). Un mouvement suivi par AOL, qui a lancé son propre service de personnalisation mais aussi MSN à travers son portail Start.com (voir édition du 5 août 2005) et Yahoo.com (voir édition du 19 août 2005).

Les services mobiles font l’objet d’une attention particulière de la part des groupes Internet. Tandis que Google a mis en place une version mobile de son propre comparateur de prix Froogle (voir édition du 17 août). Les services sans fil intéressent également AOL. En effet, le fournisseur d’accès du groupe Time Warner propose désormais une version mobile de son outil de recherche. Une piste qu’il explore dans le cadre de ses nouveaux services (voir édition du 29 juillet 2005).

A noter également quelques initiatives ponctuelles surprenantes comme Google Moon ou comment le moteur de recherche vise la lune (voir édition du 20 juillet 2005). De son côté, Opera explore le potentiel ?BitTorrent (voir édition du 7 juillet 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur