Lettre recommandée électronique : Messiano vient titiller La Poste

La société Confiance SAS propose un service d’envois de LRE « simple, économe et sécurisé ». Elle est sortie du guet à l’occasion du récent salon Documation.

messiano-lettre-recommandee-electronique-dematerialisation

Le marché de la lettre recommandée (un milliard d’euros en France) attire les jeunes pousses qui tentent de doubler La Poste par le biais de la dématérialisation.

Messiano s’est dévoilé à l’occasion du récent salon Documation organisée à Paris.

Le démarrage commercial des activités de la société AB Confiance SAS a débuté en octobre 2012.

Avec son service Messanio d’envois de lettres recommandées électroniques (LRE) exploité en mode hébergé (SaaS), la start-up cherche à allier simplicité, économie et sécurité tout en respectant les contraintes légales (« valider l’intégrité des documents » et « témoigner des bonnes conditions de conservation des écrits »).

Le deuxième point est l’argument le plus marquant : « l’expéditeur peut réaliser jusqu’à 50% de baisse sur le budget d’envois de recommandés », selon les fondateurs.

« Nous ciblons les professionnels au sens large : TPE, PME, grandes entreprises mais aussi les professions libérales », explique Adrien François, Directeur général d’AB Confiance SAS en charge de la gestion.

Tandis que le co-fondateur Baudouin Debian prend en main le volet système d’information.

Il faut s’habituer à la procédure LRE qui concerne une série de documents conventionnels voire contractuels : facture, PV d’assemblée, convocation aux AG, feuille de paie, devis, bon de commande, appel d’offre, relances d’impayés, mise en demeure, avis de prélèvement…

Autant consulter d’emblée la rubrique « Comment ça marche ? » sur le site Internet de Messiano (un peu pale à notre goût) :
– Le destinataire (particulier ou professionel, inscrit ou non) est averti de la disponibilité d’une LRE par mail;
– Le destinataire a 16 jours pour consulter sa LRE;
– Le destinataire s’authentifie avec sa pièce d‘identité;
– Le destinataire lit sa LRE.

La formule tarifaire phare repose sur un forfait illimité à 29 euros HT par mois pour un nombre illimité d’envois de LRE (pour deux utilisateurs et avec un Go par an sauvegardé pendant 3 ans).

Après, les prix peuvent varier en fonction de la capacité de stockage et de la durée de sauvegarde.

En l’état actuel, le service Messiano ne propose pas encore de coffre-fort électronique mais ce sera un chantier pour 2013 en scellant un partenariat avec Arkhineo (filiale CDC).

Autre projet d’intégration dans le courant de l’année : la fonction de signature électronique.

Pour démarrer ses activités, Messiano s’est appuyé sur plusieurs partenaires : CMTS (lutte contre la fraude bancaire), Teclib (infrastructure et infogérance open source), Esendex (plateforme d’envois SMS) et Zend Framework (PHP).

Afin de développer ses activités, la jeune pousse veut lever 100 000 euros sous forme de « love money » (appel à un soutien financier de la part de l’entourage des fondateurs) et ce tour de financement serait bien parti, selon Adrien François.

Mais Messiano est prévenu : le champs de la concurrence s’élargit.

Logiquement, La Poste exploite son propre service de LRE mais sans vraiment la mettre en avant (Maileva, une solution de sa filiale Docapost DPS).

Lors de l’édition 2012 de Documation, nous avions déjà recensé deux autres initiatives sur ce segment de marché : Letreco de Keynectis (LRE) et LegalBox (« courrier certifié »).

Quels dispositifs de sécurité sur Messiano ?
Cela commence par le contrôle de la bande MRZ de la pièce d’identité (« meilleur moyen d’authentification qui soit » utilisé par les établissements bancaires et les douanes) qui est effectuée lors de la réception de la première LRE.
Autre moyen de protection pour renforcer l’accès à la LRE : l’envoi au destinataire d’un SMS contenant un code à usage unique (ce qui peut se révéler précieux si on a tendande à laisser sa messagerie ouverte). Une fonction proposée par défaut en fonction des forfaits ou par pack optionnel. La start-up met aussi l’accent sur le chiffrement des documents en AES 256-bits et la possibilité de vérifier l’empreinte numérique SHA-512 des documents (un certificat d’intégrité vous sera alors délivré). Mais, dans ce type de service qui s’appuie sur des prestataires tiers, il s’agit surtout de savoir si la chaîne intégrale de la procédure est sécurisée de bout en bout.

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : pixbox77)

Quiz : Maitrisez-vous bien vos données personnelles sur Internet ?

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Lettre recommandée électronique : Messiano vient titiller La Poste

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

02:16:41