L’Europe examine l’alliance BT et AT&T

Cloud

BT et AT&T maintiennent leur projet d’alliance malgré le supplément d’enquête de 4 mois demandé par la Commission Européenne.

Karl Van Miert, commissaire européen à la concurrence, a expliqué mercredi que la Commission Européenne allait lancer un supplément d’enquête de 4 mois pour évaluer les conséquences de l’alliance envisagée par l’américain AT&T et British Telecom. Les deux opérateurs souhaitent en effet créer une joint venture qui serait valorisée à 11 milliards de dollars (66 milliards de francs). Suite à cette annonce, BT a expliqué qu’il ne s’attendait à obtenir l’approbation définitive des autorités de régulation avant octobre 1999. L’entité qui résulterait de cette alliance hériterait des infrastructures internationales des deux opérateurs et s’occuperait de gérer le trafic associé et les produits commercialisés aux abonnés. En plus de la Commission Européenne, l’opération doit avoir l’approbation des autorités américaines, à savoir la Federal Communications Commission, la Securities Exchange Commission, le Ministère américain de la justice et le FBI.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur