L’Europe s’éprend d’Apple iOS et de Mac OS X

CloudMobilitéOS mobiles

Apple s’affiche en nette progression sur le front des systèmes d’exploitation. L’Europe s’éprend de Mac OS X et d’iOS, aux dépens de Windows. Google Android va piano et Linux reste un discret quatrième.

Au dernier pointage en Europe, Apple enregistre une forte progression sur le segment des systèmes d’exploitation. iOS tire tout particulièrement son épingle du jeu face à Android. Dans une moindre mesure, Mac OS X contrecarre la domination de Windows.

Ainsi s’énoncent les conclusions d’une étude d’AT Internet, réalisée courant février auprès de quelque 15 000 sites Web.

12,6% des visites répertoriées sur cet échantillon émanaient de terminaux mobiles et postes de travail estampillés pilotés par un des OS de la firme de Cupertino, en hausse de 3,8 points sur un an. La tendance est analogue en France, avec 3,2 points de croissance.

En parallèle, l’écosystème Windows conserve 84,3% du marché, contre 89,5% en février 2011, soit un recul de 5,2 points (-4,7 en France ; une chute qui s’est sensiblement accélérée sur les 6 derniers mois).

Sur une dynamique inverse, iOS s’affiche en nette progression (5,5 points de gagnés) dans la quasi-totalité des 23 pays d’Europe centrale et occidentale objets de l’enquête.

A l’aube de passer le témoin, Windows 7 fait toujours des adeptes (+5,6 points sur 6 mois), mais ses prédécesseurs s’affichent sur le déclin : -5,9 points pour XP ; -2,1 pour Vista.

Si Linux reste table à 0,9%, le couple Android – Chrome OS va piano et grappille 0,7 point sur la période référence (1,3 en France), à 1,7% des visites comptabilisées.

Eléments clés dans la balance, les contrées germaniques et scandinaves se montrent friandes de toute alternative qui soit aux produits Microsoft.

Ce qui se vérifie sur le front des navigateurs (à titre d’exemple, Firefox est très utilisé en Allemagne, aux dépens d’Internet Explorer) fait tout autant foi sur le terrain des systèmes d’exploitation : 22,8% du marché norvégien pour Apple et 19,5% en Suède.

Un succès à imputer à l’expectative de Windows 8 ? A la montée en puissance de l’iPhone et de l’iPad ? A un engouement subit pour les MacBook ? Il semble que l’alchimie sous-jacente implique un peu de chaque variable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur